🔎 suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Nuit blanche, magazine littéraire. No. 157, Hiver 2020

Nuit blanche, magazine littéraire. No. 157, Hiver 2020

, , , , , , , , , , , , , , , , ,

À télécharger
À télécharger

Éditeur : Nuit blanche, le magazine du livre Date de parution : 19 décembre 2019 EAN13 / ISBN :

9782924611258

Couverture du livre Nuit blanche, magazine littéraire. No. 157, Hiver 2020 - LONERGAN DAVID - 9782924611258
feuilleter
agrandir
À télécharger
À télécharger

Ce qu’en dit l’éditeur
Au sommaire et en couverture du numéro hivernal du magazine Nuit blanche, retrouvez un portrait de l’écrivain américano-montréalais David Homel que Michèle Bernard a rencontré. Redécouvrez, dans la rubrique Écrivaines méconnues du XXe siècle, l’œuvre abondante de la chroniqueuse et romancière Jeanne Loiseau, connue sous le pseudonyme de Daniel Lesueur, active jusqu’au début de la Première Guerre mondiale. Dans la rubrique Écrivains franco-canadiens, c’est le travail du Manitobain Rossel (né Russel) Vien, alias Gilles Delaunière, alias Gilles Valais, historien, écrivain, journaliste et animateur de radio, décédé en 1992 qui est mis en lumière. Ce numéro propose aussi une réflexion sur Bob Morane et le Québec dans la foulée du livre Les éditions Marabout, Bob Morane et le Québec de Jacques Hellemans, un regard sur la littérature acadienne et de nombreuses suggestions de lecture pour peupler l’hiver.
Biographie
Québécois de naissance et Acadien d'adoption, David Lonergan a enseigné au secondaire (1966-1975), cofondé deux troupes de théâtre professionnel (La Famille Corriveau à Longueuil, 1973-1977; Pince-Farine en Gaspésie, 1978-1992) pour lesquelles il écrit (seul ou en collectif) une vingtaine de pièces dont «Les Otages» (1987). Parallèlement, il travaille dans des journaux, à la radio et à la télévision, et publie divers ouvrages dont «Blanche» (roman, 1989) et «La Bolduc, la vie de Mary Travers» (1992). En 1994, il déménage à Moncton où il travaille pour différents organismes culturels. Depuis 2001, il enseigne le journalisme et l’histoire du théâtre à l’Université de Moncton. Il a publié «La création à cœur : l’histoire du théâtre l’Escaouette» (2000), «L’homme qui était sans couleurs» (2003), et participé à la création d’«Ode à l’Acadie» (2004) comme recherchiste et auteur des textes. Depuis novembre 1994, il tient une chronique sur la production culturelle acadienne dans le quotidien L’Acadie Nouvelle, et a publié plusieurs articles sur la littérature.
Lucie Hotte est professeure titulaire au Département de l'Université d'Ottawa où elle aussi titulaire de la Chaire de recherche sur les cultures et les littératures francophones du Canada. Ses recherches portent sur ses trois principaux champs d'intérêt : les théories de la lecture, les littératures minoritaires et l'écriture des femmes. Elle s'intéresse aussi à la réception critique des œuvres d'écrivains marginaux. Elle a beaucoup publié sur les littératures franco-canadiennes et les enjeux institutionnels propres aux littératures minoritaires. Son plus récent ouvrage, «René Dionne et Gabrielle Poulin : œuvres et vies croisées» (Éditions David, décembre 2014), qui porte sur les œuvres du critique littéraire franco-ontarien, René Dionne, et de la critique, romancière et poète, Gabrielle Poulin, s’est mérité le Prix du meilleur livre de l’APFUCC. Elle travaille présentement à un projet de recherche subventionné par le CRSH portant sur les réseaux littéraires franco-canadiens entre 1970 et 2010.
Née à Québec, Thérèse Lamartine habite Longueuil. Elle a étudié le journalisme, les communications et le cinéma à l’Université de Montréal. Elles, cinéastes... ad lib est paru en 1985 aux Éditions du Remue-Ménage. Plus récemment, elle a publié un roman, Soudoyer Dieu (JCL, 2009), ainsi qu’une anthologie, Le féminin au cinéma (Éditions Sisyphe, 2010). Avant de se consacrer à l’écriture, elle a occupé le poste de directrice de Condition féminine Canada, au Québec et au Nunavut. Elle travaille depuis quelques années sur un dictionnaire mondial des femmes cinéastes, un projet répertoriant à ce jour plus de 2400 noms.
Consultante en gestion internationale depuis une trentaine d’années, spécialisée en management des organisations, Michèle Bernard travaille surtout en Europe, aux États-Unis et au Québec. Titulaire d’un diplôme de MBA de HEC-Montréal, elle mène en parallèle une carrière de chargée de cours dans le milieu universitaire québécois et européen et une autre de journaliste. Ses articles portent essentiellement sur la géopolitique et l’expression culturelle des pays d’Europe centrale. Michèle Bernard publie aussi des entrevues d’auteurs et des commentaires de lecture pour le magazine littéraire Nuit blanche.
Valérie Forgues écrit depuis toujours. Sa plume habile et colorée entraîne le lecteur avec une lucidité et une sensibilité qui ne laissent personne indifférent. Entre le calme et la tempête, la joie et le chagrin, la vie et la mort, cette poète et écrivaine ne sait que choisir. Son œuvre est ainsi porteuse d’une variété d’émotions qui évoquent avec justesse la richesse et la complexité de l’existence. Après avoir publié poèmes et nouvelles, pour lesquels elle a remporté divers prix et mentions (finaliste pour le prix littéraire Radio-Canada en 2009 ; mention spéciale du jury et prix de la Confemen aux Jeux de la Francophonie en 2009 à Beyrouth ; mention au Prix Piché de Poésie de l’UQTR et au Festival International de Poésie de Trois-Rivières ; deuxième prix au concours Pleins yeux sur la nouvelle de la Société littéraire de Charlesbourg en 2008, mention au Prix Brèves littéraires de la Société littéraire de Laval en 2007), Valérie Forgues présente son premier roman.
Né à Winnipeg en 1945, J.R. Léveillé est l’auteur d’une vingtaine d’oeuvres (romans, poésie, essais) publiés au Manitoba, en Ontario, au Québec et en France. À la fin des années 1960, il entreprend des études de maîtrise et de doctorat en littérature française et a été boursier des gouvernements du Canada et de la France. De 1973 à 1980, il réside en Ontario et au Québec où il enseigne. En 1981, il revient au Manitoba et poursuit une carrière comme journaliste et réalisateur à Radio-Canada jusqu’en 2006. J.R. Léveillé a réalisé des portraits d’auteurs pour la télévision, dirigé des numéros spéciaux de revues littéraires et il est un conférencier invité à de nombreuses rencontres nationales et internationales. Il est directeur littéraire aux Éditions du Blé et siège au conseil du Winnipeg International Writers Festival. J.R. Léveillé est lauréat du Prix Champlain 2002 du Conseil de la Vie française en Amérique, ainsi que du Prix Rue-Deschambault 2003 de la province du Manitoba pour son roman, Le soleil du lac qui se couche; il a reçu le Prix littéraire du Manitoba français en 1994 pour sa poésie et le Prix du Consulat général de France à Toronto en 1997 pour l’ensemble de son oeuvre. En 1999, il fut intronisé au Temple de la renommée de la Culture au Manitoba pour sa contribution à la littérature et a été récipiendaire du Manitoba Lifetime Writing and Publishing Award en 2007. Un colloque international sur son oeuvre a eu lieu à Saint-Boniface en 2005. En février 2012, le Prix de distinction en arts du Manitoba. Son recueil de poésie Poème Pierre Prière (2012) a remporté les prix Lansdowne de poésie et Manuela Dias de conception graphique en édition en 2012.
Gérald Baril a été journaliste, rédacteur publicitaire, communicateur scientifique et chercheur. Détenteur d'un doctorat en anthropologie culturelle, il est l'auteur de nombreuses publications, dont le Dicomode. Dictionnaire de la mode au Québec de 1900 à nos jours (Fides, 2004), et, en collaboration avec Marc Choko et Paul Bourassa, Le design au Québec (Éditions de l'Homme, 2003). En 2015, il recevait la bourse Jean-Pierre-Guay-Caisse de la culture, décernée par l'Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ), pour son projet d'essai littéraire inspiré par l'escale migratoire des grandes oies blanches en bordure du Saint-Laurent. Comme traducteur, on lui doit les versions françaises des essais Against Autonomy, de la philosophe étatsunienne Sarah Conly (Contre l'autonomie, PUL, 2014), et The Right to Be Cold, de la femme politique et militante inuite Sheila Watt-Cloutier (Le droit au froid, Écosociété, 2019). Auteur de commentaires et d'articles dans le magazine littéraire Nuit Blanche de 1988 à 1998, il y collabore à nouveau régulièrement depuis 2015. 
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Yoga - Carrère Emmanuel - 9782818051382 version électronique disponible
    Yoga Carrère Emmanuel 39,95 $
  2. Couverture du livre Bande de colons, une mauvaise conscience de classe - DENEAULT ALAIN - 9782895963370 version électronique disponible
    Bande de colons, une mauvaise conscience de classe DENEAULT ALAIN 21,95 $
  3. Couverture du livre Histoires de la nuit - MAUVIGNIER LAURENT - 9782707346315 version électronique disponible
    Histoires de la nuit MAUVIGNIER LAURENT 42,95 $
  4. Couverture du livre Absente de tous bouquets (L') - MAVRIKAKIS CATHERINE - 9782898220203 version électronique disponible
    Absente de tous bouquets (L') MAVRIKAKIS CATHERINE 22,95 $
  5. Couverture du livre Faire les sucres - Britt Fanny - 9782924491478 version électronique disponible
    Faire les sucres Britt Fanny 24,95 $


© 2001-2020 - Gallimard Montréal