🔎 suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Nuit blanche, magazine littéraire. No. 161, Hiver 2021

Nuit blanche, magazine littéraire. No. 161, Hiver 2021

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Informations sur demande
Contactez votre libraire pour obtenir des informations mises à jour

Éditeur : Nuit blanche, le magazine du livre Date de parution : 15 décembre 2020 EAN13 / ISBN :

9782924611326

Couverture du livre Nuit blanche, magazine littéraire. No. 161, Hiver 2021 - LONERGAN DAVID - 9782924611326
feuilleter
agrandir
Informations sur demande
Contactez votre libraire pour obtenir des informations mises à jour

Ce qu’en dit l’éditeur
Dans le numéro de l’hiver de la revue Nuit blanche, marchez avec Jean-Paul Baumier sur les pas d’André Major dans ses plus récents carnets : Les pieds sur terre, puis avec Michel Pleau qui s’est entretenu avec le poète Pierre Chatillon. Luba Markovskaia, n’en déplaise à feu sa grand-mère, n’a jamais lu Guerre et Paix. Alexandra Rivard présente Odette Dulac, l’« Écrivaine méconnue » de ce numéro, célèbre chanteuse et actrice, qui délaisse la scène et s’affirme comme écrivaine engagée. Puis, David Laporte examine les nouveaux enjeux – complexes – liés à la liberté d’expression et à ses limites à travers quatre essais bien différents. Aussi au sommaire, le garçon qui raffolait des chasse-neiges » (une entrevue avec Sébastien L. Chauzu) et Louis Haché, « Le chantre de la Péninsule acadienne » dans la rubrique « Écrivains franco-canadiens ».  
Biographie
Québécois de naissance et Acadien d'adoption, David Lonergan a enseigné au secondaire (1966-1975), cofondé deux troupes de théâtre professionnel (La Famille Corriveau à Longueuil, 1973-1977; Pince-Farine en Gaspésie, 1978-1992) pour lesquelles il écrit (seul ou en collectif) une vingtaine de pièces dont «Les Otages» (1987). Parallèlement, il travaille dans des journaux, à la radio et à la télévision, et publie divers ouvrages dont «Blanche» (roman, 1989) et «La Bolduc, la vie de Mary Travers» (1992). En 1994, il déménage à Moncton où il travaille pour différents organismes culturels. Depuis 2001, il enseigne le journalisme et l’histoire du théâtre à l’Université de Moncton. Il a publié «La création à cœur : l’histoire du théâtre l’Escaouette» (2000), «L’homme qui était sans couleurs» (2003), et participé à la création d’«Ode à l’Acadie» (2004) comme recherchiste et auteur des textes. Depuis novembre 1994, il tient une chronique sur la production culturelle acadienne dans le quotidien L’Acadie Nouvelle, et a publié plusieurs articles sur la littérature.
Originaire du quartier Saint-Sauveur dans la basse-ville de Québec, Michel Pleau consacre sa vie à la poésie et anime des ateliers de création. Depuis vingt ans, il a publié une dizaine de recueils de poèmes et des essais sur l’écriture. Son œuvre a reçu, entre autres, le prix Alphonse-Piché, le prix Octave-Crémazie et le prix Félix-Antoine-Savard. En 2008, le prix du Gouverneur général lui était décerné pour La lenteur du monde, publié aux Éditions David.
François Ouellet est professeur titulaire de littérature à l’Université du Québec à Chicoutimi. Il est aussi directeur de la collection « Sillage » aux Éditions Nota Bene, membre du Conseil d’administration du CIEF et membre régulier du centre de recherche Figura, du Comité de lecture de la revue Aden. Paul Nizan et les années trente, du Comité de rédaction de la revue Nuit Blanche entre autres et de l’association des Amis de Jean Prévost. Il est spécialiste du roman français de l’entre-deux-guerres, du roman québécois contemporain et de la littérature franco-ontarienne, notamment de l’œuvre de Daniel Poliquin. Il a publié une vingtaine d’ouvrages.
Consultante en gestion internationale depuis une trentaine d’années, spécialisée en management des organisations, Michèle Bernard travaille surtout en Europe, aux États-Unis et au Québec. Titulaire d’un diplôme de MBA de HEC-Montréal, elle mène en parallèle une carrière de chargée de cours dans le milieu universitaire québécois et européen et une autre de journaliste. Ses articles portent essentiellement sur la géopolitique et l’expression culturelle des pays d’Europe centrale. Michèle Bernard publie aussi des entrevues d’auteurs et des commentaires de lecture pour le magazine littéraire Nuit blanche.
Valérie Forgues écrit depuis toujours. Sa plume habile et colorée entraîne le lecteur avec une lucidité et une sensibilité qui ne laissent personne indifférent. Entre le calme et la tempête, la joie et le chagrin, la vie et la mort, cette poète et écrivaine ne sait que choisir. Son œuvre est ainsi porteuse d’une variété d’émotions qui évoquent avec justesse la richesse et la complexité de l’existence. Après avoir publié poèmes et nouvelles, pour lesquels elle a remporté divers prix et mentions (finaliste pour le prix littéraire Radio-Canada en 2009 ; mention spéciale du jury et prix de la Confemen aux Jeux de la Francophonie en 2009 à Beyrouth ; mention au Prix Piché de Poésie de l’UQTR et au Festival International de Poésie de Trois-Rivières ; deuxième prix au concours Pleins yeux sur la nouvelle de la Société littéraire de Charlesbourg en 2008, mention au Prix Brèves littéraires de la Société littéraire de Laval en 2007), Valérie Forgues présente son premier roman.
Gérald Baril a été journaliste, rédacteur publicitaire, communicateur scientifique et chercheur. Détenteur d'un doctorat en anthropologie culturelle, il est l'auteur de nombreuses publications, dont le Dicomode. Dictionnaire de la mode au Québec de 1900 à nos jours (Fides, 2004), et, en collaboration avec Marc Choko et Paul Bourassa, Le design au Québec (Éditions de l'Homme, 2003). En 2015, il recevait la bourse Jean-Pierre-Guay-Caisse de la culture, décernée par l'Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ), pour son projet d'essai littéraire inspiré par l'escale migratoire des grandes oies blanches en bordure du Saint-Laurent. Comme traducteur, on lui doit les versions françaises des essais Against Autonomy, de la philosophe étatsunienne Sarah Conly (Contre l'autonomie, PUL, 2014), et The Right to Be Cold, de la femme politique et militante inuite Sheila Watt-Cloutier (Le droit au froid, Écosociété, 2019). Auteur de commentaires et d'articles dans le magazine littéraire Nuit Blanche de 1988 à 1998, il y collabore à nouveau régulièrement depuis 2015. 
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Soixante-quinze feuillets (Les): et autres manuscrits inédits - PROUST MARCEL - 9782072931710
    Soixante-quinze feuillets (Les): et autres manuscrits inédits PROUST MARCEL 35,95 $
  2. Couverture du livre Oeuvres complètes VIII Sonnets et autres poèmes - SHAKESPEARE WILLIAM - 9782072830174
    Oeuvres complètes VIII Sonnets et autres poèmes SHAKESPEARE WILLIAM 124,95 $
  3. Couverture du livre Leonard Cohen: sur un fil - GIRARD PHILIPPE - 9782203203976 version électronique disponible
    Leonard Cohen: sur un fil GIRARD PHILIPPE 38,95 $
  4. Couverture du livre Pour le bien de la Terre - Robert Louis - 9782897731670 version électronique disponible
    Pour le bien de la Terre Robert Louis 19,95 $
  5. Couverture du livre Musée, une histoire mondiale (Le) 2 L'ancrage européen, 1789-1850 - POMIAN KRZYSZTOF - 9782072924705
    Musée, une histoire mondiale (Le) 2 L'ancrage européen, 1789-1850 POMIAN KRZYSZTOF 66,95 $


© 2001-2021 - Gallimard Montréal