🔎 suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / The Greatest Ghost and Horror Stories Ever Written: volume 3 (30 short stories)

The Greatest Ghost and Horror Stories Ever Written: volume 3 (30 short stories)

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À télécharger
À télécharger

Éditeur : Big Cheese Books Date de parution : 27 novembre 2017 EAN13 / ISBN :

9789897784330

Couverture du livre The Greatest Ghost and Horror Stories Ever Written: volume 3 (30 short stories) - POE EDGAR ALLAN - 9789897784330
feuilleter
agrandir
À télécharger
À télécharger

Ce qu’en dit l’éditeur
If you were looking for the Holy Bible of the horror anthologies, consider yourself lucky, because you just found it! Cosmic horror, supernatural events, ghost stories, weird fiction, mystical fantasies, occult narratives, this book plunges you into dark domains and brings you face to face with surreal monstrosities. This third volume of “The Greatest Ghost and Horror Stories Ever Written” features 30 stories by an all-star cast, including Ambrose Bierce, Algernon Blackwood, Robert W. Chambers, M. R. James, H. P. Lovecraft, Edgar Allan Poe, W. F. Harvey, Sheridan Le Fanu, E. T. A. Hoffmann, O. Henry, Edith Nesbit, Charles Dickens, Mary E. Wilkins Freeman and A. M. Burrage, among many others!
Biographie
La vie d'Edgar Poe fut une longue pérégrination, de ville en ville et de solitude en solitude, dans une Amérique qui ne peut le comprendre. Fils d'acteurs de tournées, phtisiques et alcooliques, il naît dans une roulotte cahotante. En 1811, il est orphelin et confié à la charité de la bourgeoisie de Richmond. Il est adopté par la famille Allan qui s'installe pour quelque temps à Liverpool: l'Angleterre mystérieuse va impressionner l'enfant et lui donner le goût du fantastique macabre. Il suit des études classiques et littéraires. A l'Université de Virginie, il commence à contracter des dettes de jeu et rompt avec son père adoptif qui refuse de les payer. En 1833, il connaît un premier succès en remportant un prix à un concours organisé par le Saturday Visitor de Baltimor avec son récit "Manuscrit trouvé dans une bouteille". Il entre au Souther Literary Messenger de Richmond et en deviendra rédacteur en chef en 1835. Mais l'alcool et les drogues le plongent dans des accès de dépression et il perd son emploi. Dix ans plus tard, il publie le Corbeau qui bouleverse le public. Poe connaît alors une courte période d'engouements et de succès mondains. Les dettes et l'alcool le précipitent définitivement dans la déchéance. Nul ne saura jamais ce que furent les derniers jours de sa vie: on le découvre, le 3 octobre 1849, dans un ruisseau, près de Light Street à Baltimore. Il meurt quatre jours plus tard au Washington Hospital.
Comme August, son narrateur de seize ans, Mark Twain (1835-1910) avait été apprenti imprimeur dans sa jeunesse.
Pour cet ultime roman, auquel il a consacré les douze dernières années de sa vie - en le recommençant pas moins de trois fois -, l'auteur des Aventures de Tom Sawoyer et de Huckleberry Finn avait le désir d'écrire avec une totale liberté. Il voulait montrer - sans se soucier des préjugés, des opinions ou des croyances d'autrui - ce qui constituait selon lui le fond de l'âme humaine. Twain était un conteur, un humoriste, mais aussi un pamphlétaire de génie.
Dans N° 44, le Mystérieux Étranger, il pousse l'art du roman au maximum de ses possibilités, alliant la puissance d'imagination des grands récits fondateurs aux audaces stylistiques les plus modernes. Il évoquait l'écriture de ce livre comme un " luxe inimaginable ", une " ivresse intellectuelle ". Liberté coupable : après sa mort, c'est un montage de bric et de broc considérablement expurgé qui sera publié.
Resté inédit aux États-Unis jusqu'en 1969, ce chef-d'oeuvre paraît en France pour la première fois tel que Mark Twain l'avait écrit.
Charles Dickens est né en 1812 en Angleterre. Sa carrière de romancier débuta vraiment à l'âge de vingt-quatre ans, quand il s'engagea auprès d'un éditeur à publier ses écrits sous la forme de feuilleton périodique. Son oeuvre, imprégnée par ses souvenirs d'enfance, dénonce souvent l'injustice et l'égoïsme. Ceci n'empêchera pourtant pas Charles Dickens de laisser libre court à son imagination et à sa fantaisie débordante. Un chant de Noël, publié en 1843, en est une belle illustration. William Geldart aime beaucoup les personnages et l'atmosphère des livres de Dickens. Pour illustrer ce livre, il a superposé les crayons de couleur et l'aquarelle afin d'obtenir de subtils jeux d'ombres. L'iconographie aussi riche que variée gravures, dessins d'époque, reproductions de peintures accompagnées de légendes documentaires invitent le lecteur à un extraordinaire voyage dans le temps, et permet à la fois de situer l'oeuvre et de mieux la comprendre.
Sir Arthur Conan Doyle (1859-1930), le père de Sherlock Holmes, n'était pas écrivain mais médecin. Par goût de l'aventure, il parcourut les mers, de l'Arctique aux côtes d'Afrique, prit part aux campagnes du Soudan et de la guerre des Boers. Il écrivit des romans policiers, des romans d'aventures et des ouvrages historiques, et fut anobli par la reine Victoria pour une œuvre patriotique sur la guerre en Afrique. C'est pourtant la première aventure de Sherlock Holmes qui lui vaudra un succès immédiat.
Chroniqueur autodidacte, l'auteur américain Ambrose Bierce (1842-1914) collabora à de nombreux journaux, dont le Fun à Londres. Mais le journalisme, quand bien même serait-il à scandale, ne représentait pour lui qu'un pis-aller. Il lui préférait largement l'écriture de nouvelles brèves, dont un volume parut en 1891 : Au cœur de la vie. Il publia également des Contes fantastiques (1899) et Le Dictionnaire du Diable (1911) avant de disparaître au Mexique, alors en pleine guerre civile. Sa mort, qu'il appelait de ses vœux dans ses lettres, n'a à ce jour jamais été élucidée. Un mystère dont s'inspira Carlos Fuentes pour écrire son Vieux gringo et que Tarantino adapta dans Une nuit en enfer.
Avant de prendre le pseudonyme de O Henry, William Sydney Porter, né en Caroline du Nord en 1862, devient chroniqueur et reporter.
En 1897, il est incarcéré pour une sombre histoire de détournement de fonds. A sa sortie de prison, il s'installe à New York et publie sous son pseudonyme. Le succès est immédiat. Nouvelliste prolifique, il publiera plus de trois cents nouvelles en quinze ans. Ravagé par l'alcool, O Henry meurt à l'âge de 48 ans.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Café Vivre: chroniques en passant - THOMAS CHANTAL - 9782021451740
    Café Vivre: chroniques en passant THOMAS CHANTAL 29,95 $
  2. Couverture du livre Contes (choix de textes illustrés par Marc Séguin) - FERRON JACQUES - 9782897816308 version électronique disponible
    Contes (choix de textes illustrés par Marc Séguin) FERRON JACQUES 36,95 $
  3. Couverture du livre Lumière d'été, puis vient la nuit - Jon Kalman Stefansson - 9782246823582
    Lumière d'été, puis vient la nuit Jon Kalman Stefansson 34,95 $
  4. Couverture du livre Saveur - Ottolenghi Yotam - 9782924965351
    Saveur Ottolenghi Yotam 39,95 $
  5. Couverture du livre Saturne - Chiche Sarah - 9782021454901
    Saturne Chiche Sarah 29,95 $


© 2001-2020 - Gallimard Montréal