suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Spirale. No. 247, Hiver 2014

Spirale. No. 247, Hiver 2014

Féministes ? Féministes !

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Éditeur : Spirale magazine culturel inc. Collection : SPIRALE Date de parution : 21 février 2014 EAN13 / ISBN :

9782924359044

Couverture du livre Spirale. No. 247, Hiver 2014 - HAENTJENS BRIGITTE - 9782924359044
feuilleter
agrandir
À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Ce qu’en dit l’éditeur
DOSSIER — Féministes ? Féministes ! sous la direction de Martine Delvaux Peut-on être féministe aujourd'hui ? De quelle façon peut-on endosser, agir, interroger cette prise de position ? Quels sont les enjeux qui sous-tendent à la fois sa remise en question et son assertion ? Devant la re-montée des féminismes militants ici et ailleurs, le dossier «Féministes ? Féministes !», sous la direction de Martine Delvaux, souhaite figurer le passage de l'interrogation — peut-on, doit-on encore être féministe aujourd'hui ? —, à l'affirmation de cet engagement en tant que citoyennes, artistes et intellectuelles... PORTFOLIO — Rose-Marie E. Goulet
Biographie
Metteure en scène d'avant-garde, Brigitte Haentjens fréquente l'école de mime de Lecoq, puis immigre en Ontario en 1977. Directrice artistique du Théâtre du Nouvel-Ontario à Sudbury de 1982 à 1990, Brigitte y laisse sa marque avec, entre autres, sa mise en scène de la pièce «Le chien» (1988) de Jean-Marc Dalpé. Arrivée à Montréal, elle assure la direction artistique de la Nouvelle Compagnie Théâtrale (aujourd’hui le Théâtre Denise-Pelletier) jusqu'en 1994, puis fonde sa propre compagnie, Sibyllines. Intéressée par les textes antiques «Électre» (2000) et «Antigone», (2002) de Sophocle - Brigitte Haentjens préfère toutefois les auteurs contemporains - Beckett, Koltès, Müller. Son «Caligula» (1993) d’Albert Camus évoquait la politique contemporaine et l’univers des conseils d’administration de la haute finance. À travers sa lecture subjective des textes, fréquemment marquée par la psychanalyse, elle explore particulièrement les failles secrètes de l’identité féminine, les jeux entre le pouvoir et le sexuel ainsi que la zone où se rejoignent les mythes et l’inconscient. Brigitte Haentjens est lauréate du prestigieux prix Siminovitch Théâtre (mise en scène) 2007. En théâtre, elle a publié plusieurs pièces en collaboration notamment avec Jean Marc Dalpé. En poésie, elle signe le recueil d’éclats de peine.
Guylaine MASSOUTRE a collaboré régulièrement au cahier Livres du Devoir de 1997 à 2017. Active dans plusieurs revues et sites web, au comité de rédaction de Spirale, elle a signé essais et textes de création chez Nota Bene, Fides et Le Noroît. Elle a reçu les prix Raymond-Klibansky pour son essai sur Hubert Aquin et Spirale-Eva-le-Grand pour son essai sur la danse. Détentrice d’un doctorat en littérature québécoise de la Sorbonne, elle enseigne la littérature au cégep du Vieux Montréal. AU NOROÎT, elle a publié «Escale océan» (2003, collection «Chemins de traverse»). Photo de l'auteure : Valérie Lebrun
Martine Delvaux est née en 1968 dans la ville de Québec. Romancière et essayiste, elle est l’auteure de quatre romans parus chez Héliotrope : C’est quand le bonheur ?, Rose amer, Les cascadeurs de l’amour n’ont pas droit au doublage et Blanc dehors. Elle est aussi l’auteure de plusieurs essais, dont Nan Goldin. Guerrière et gorgone (Héliotrope, 2014) et Les filles en série. Des Barbies aux Pussy Riot (Remue-ménage, 2013).
Julien Lefort-Favreau a grandi dans un Pierrefonds qui était encore une ville et non un arrondissement de Montréal. Il enseigne la littérature française à l’Université de Sherbrooke, où il est chercheur post- doctoral Banting, et à l’Université Queen’s, à Kingston. Il est membre du comité de rédaction de la revue Liberté depuis 2012.
Julie Lavigne est historienne de l’art et professeure au Département de sexologie de l’UQAM.
Laurence Pelletier est doctorante en études littéraires à l’UQAM. Ses travaux s’intéressent à la question des discours et des politiques de représentation de la féminité et du corps féminin.
Valérie Lebrun poursuit un doctorat en études littéraires et une concentration en études féministes à l’UQAM. Sa thèse porte sur la lettre d’amour comme dispositif féministe dans la littérature contemporaine.
Valérie Lefebvre-Faucher est éditrice militante. Elle a beaucoup rêvé de ce livre quand elle se spécialisait dans les essais écolos. Elle a fait une maîtrise en création littéraire à l’UQAM, qui portait sur les liens entre le droit et la littérature. On peut la lire dans plusieurs revues en ligne, notamment Raisons-sociales.
Isabelle Boisclair est professeure en études littéraires et culturelles à l’Université de Sherbrooke. Elle a publié entre autres «Ouvrir la voix/e. Le processus constitutif d’un sous-champ littéraire féministe au Québec, 1960-1990» (Nota bene, 2004) et a dirigé la publication de deux collectifs au Remue-ménage, «Femmes désirantes. Art, littérature, représentations» (2013) et «Lectures du genre» (2002).
Jean-Pierre Couture est professeur à l’École d’études politiques de l’Université d’Ottawa. Il est membre de l’Observatoire des nouvelles pratiques symboliques, du comité de rédaction des Cahiers de l’idiotie et du collectif de la revue À bâbord !
Guillaume Asselin termine actuellement une thèse de doctorat sur les métamorphoses du sacré dans la littérature moderne et contemporaine, au sujet desquelles il a publié quelques essais et prononcé plusieurs conférences. Il a co-dirigé deux ouvrages : le premier, en collaboration avec Jean-François Bourgeault, autour de l'oeuvre du philosophe Giorgio Agamben, sous le titre La littérature en puissance, paru en 2006 aux éditions VLB. Le second, en collaboration avec Pierre Ouellet, consacré aux rapports entre écriture et chamanisme et paru en 2007 aux éditions VLB sous le titre Puissances du verbe.
François Dumont est professeur au Département des littératures de l'Université Laval. Il a publié des études portant principalement sur la poésie, dont Usages de la poésie (PUL, 1993), La poésie québécoise (Boréal, 1999) et Le poème en recueil (Nota bene, 2010), ainsi que des poèmes, dont Brisures (Le Noroît, 2005). Il a aussi coécrit, avec Michel Biron et Élisabeth Nardout-Lafarge, Histoire de la littérature québécoise (Boréal, 2007) et il a réalisé des enregistrements de poèmes et de chansons, avec la collaboration musicale de Claude Bellavance et Guy St-Jean (Ateliervolant.net).
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Oeuvres 2 Le gai savoir - NIETZSCHE FRIEDRICH - 9782070117222
    Oeuvres 2 Le gai savoir NIETZSCHE FRIEDRICH 124,95 $
  2. Couverture du livre Goûteuse d'Hitler (La) - Postorino Rosella - 9782226401854
    Goûteuse d'Hitler (La) Postorino Rosella 34,95 $
  3. Couverture du livre Gratitudes (Les) - VIGAN DELPHINE DE - 9782709663960
    Gratitudes (Les) VIGAN DELPHINE DE 24,95 $
  4. Couverture du livre Deux soeurs - FOENKINOS DAVID - 9782072841842 version électronique disponible
    Deux soeurs FOENKINOS DAVID 27,95 $
  5. Couverture du livre Arbre-monde (L') - POWERS RICHARD - 9782749158273
    Arbre-monde (L') POWERS RICHARD 37,95 $
Nos événements littéraires
  • 23-04-2019 Sant Jordi à la librairie Gallimard

    Du 19 au 28 avril, découvrez à la librairie Gallimard de Montréal une vaste sélection de littérature catalane présentée aux côtés de la littérature québécoise. Et le 23 avril, pour fêter la journée mondiale du livre et du droit d’auteur, passez y chercher votre rose rouge ! suite

  • 26-04-2019 Causerie // Ce qui se trame

    Vendredi 26 avril à 18h, nous vous convions à une rencontre avec Brigitte Haentjens, Mélanie Dumont, Angelo Barsetti, Francis Ducharme et Anne-Marie Cadieux autour du livre Ce qui se trame aux éditons du passage. suite

Club de lecture
Espace jeunesse
Service aux institutions

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2019 - Gallimard Montréal