suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Littérature  / Littérature française  / Personne

Personne

Sur commande Disponibilite_info
Si disponible à Montréal, délai de 5 jours (week-ends et jours fériés exclus) et expédié dès réception. Si ce titre n’est pas disponible à Montréal, le délai sera de 4 à 7 semaines. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de 1 à 3 jours.

Éditeur : MERCURE DE FRANCE Date de parution : 26 octobre 2009 Rayon : LITTERATURE FRANCAISE Format : Broché EAN13 / ISBN :

9782715229297

Couverture du livre Personne - Aubry Gwenaëlle - 9782715229297
feuilleter
agrandir
Sur commande Disponibilite_info
Si disponible à Montréal, délai de 5 jours (week-ends et jours fériés exclus) et expédié dès réception. Si ce titre n’est pas disponible à Montréal, le délai sera de 4 à 7 semaines. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de 1 à 3 jours.

Ajouter au panier
papier
29,95 $
pdf Cadenas Livre protégé par DRM, Cliquez ici pour plus d'info.
19,99 $
epub Cadenas Livre protégé par DRM, Cliquez ici pour plus d'info.
19,99 $
Panier
À lire
« Que faire de la vie morcelée, déroutante et insaisissable de son propre père alors qu'on a l'impression de ne l'avoir jamais connu? Peut-on raconter la vie d'un homme en proie aux absences et au délire? Avec force, finesse et pudeur, Gwenaëlle Aubry reconstitue l'histoire singulière de son père, homme brillant mais psychotique qui errait dans la ville au gré de ses élucubrations, au grand désespoir de ses proches. Le livre prend la forme d'un abécédaire dans lequel se côtoient des entrées disparates comme Clown, Gisant ou Hoffman (Dustin), auxquelles se greffent des extraits des cahiers du père qui ne passait pas une journée sans écrire. Sous des apparences fragmentées, le récit présente une grande unité, progressant au rythme des sentiments de l'auteure vis-à-vis de son parcours familial. Car si au départ on sent la gêne sinon la honte de la fille devant les frasques du père, à la fin c'est l'amour et une amorce de réconciliation qui dominent. »

extrait sélectionné

On ne perd pas un père, encore moins un père qui était, ou qui s'était, lui-même perdu. C'est de son vivant, peut-être, qu'on l'avait perdu, qu'on ne savait plus qui il était, ou il était. À présent qu'il est mort, on réunit ce qu'il a laissé, miettes et cailloux semés dans les forêts de son angoisse, trésors et épaves, on construit le vide, on sculpte l'absence, on cherche une forme pour ce qui, en nous, demeure de lui, et qui a toujours été la tentation de l'informe, la menace du chaos, on cherche des mots pour ce qui, toujours, a été en nous la part secrète, la part muette, un corps de mots pour celui qui n'a pas de tombe, un château de présence pour protéger son absence.

Ce qu’en dit l’éditeur
Je ne sais pas quand je me suis dit pour la première fois "mon père est fou", quand j'ai adopté ce mot de folie, ce mot emphatique, vague, inquiétant et légèrement exaltant, qui ne nommait rien, en fait, rien d'autre que mon angoisse, cette terreur infantile, cette panique où je basculais avec lui et que toute ma vie d'adulte s'employait à recouvrir, un appel de lui et tout cela, le jardin, le soir d'été, la mer proche, volait en éclats, me laissant seule avec lui dans ce monde morcelé et muet qui était peut-être le réel même. Personne est le portrait, en vingt-six angles et au centre absent, en vingt-six autres et au moi échappé, d'un mélancolique. Lettre après lettre, ce roman-abécédaire recompose la figure d'un disparu qui, de son vivant déjà, était étranger au monde et à lui-même. De 'A' comme 'Antonin Artaud' à 'Z' comme 'Zelig' en passant par 'B' comme 'Bond (James Bond)' ou 'S' comme 'SDF', défilent les doubles qu'il abritait, les rôles dans lesquels il se projetait. Personne, comme le nom de l'absence, personne comme l'identité d'un homme qui, pour n'avoir jamais fait bloc avec lui-même, a laissé place à tous les autres en lui, personne comme le masque, aussi, persona, que portent les vivants quand ils prêtent voix aux morts et la littérature quand elle prend le visage de la folie.
Biographie
Gwenaëlle Aubry est née en 1971. Personne est son cinquième roman.
Du même auteur
Ce livre a été associé à la Vitrine : Les écritures de soi
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Dîner à Montréal - BESSON PHILIPPE - 9782260053170
    Dîner à Montréal BESSON PHILIPPE 27,95 $
  2. Couverture du livre Femme aux cheveux roux (La) - PAMUK ORHAN - 9782072720048 version électronique disponible
    Femme aux cheveux roux (La) PAMUK ORHAN 35,95 $
  3. Couverture du livre Tous, sauf moi - Melandri Francesca - 9782072781711 version électronique disponible
    Tous, sauf moi Melandri Francesca 42,95 $
  4. Couverture du livre Venise à double tour - KAUFFMANN JEAN-PAUL - 9782849905845 version électronique disponible
    Venise à double tour KAUFFMANN JEAN-PAUL 42,95 $
  5. Couverture du livre Transparence - DUGAIN MARC - 9782072797033
    Transparence DUGAIN MARC 32,95 $
L’infolettre mensuelle de la librairie Gallimard de Montréal vous donne accès à une vaste sélection de nouveautés, de choix de livres thématiques sélectionnés par vos libraires et vous informe des prochains événements à venir.
Nos événements littéraires
  • 22-10-2019 Lancement // Débutants - Catherine Blondeau

    Lancement de Débutants de Catherine Blondeau aux éditions Mémoire d'encrier le mardi 22 octobre à 18h. suite

  • 23-10-2019 Causerie // Gilles Havard - L'amérique fantôme

    Flammarion Québec a le plaisir de vous inviter à rencontrer l'historien Gilles Havard qui s'entretiendra avec l'historien Éric Bédard le mercredi 23 octobre à 17h30. suite

Club de lecture
Espace jeunesse
Service aux institutions

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2019 - Gallimard Montréal