suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Nuit blanche, magazine littéraire. No. 136, Automne 2014

Nuit blanche, magazine littéraire. No. 136, Automne 2014

Doubles, pseudos et caméléons

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Éditeur : Nuit blanche, le magazine du livre Collection : Nuit blanche, magazine littéraire Date de parution : 27 octobre 2014 EAN13 / ISBN :

9782981417572

Couverture du livre Nuit blanche, magazine littéraire. No. 136, Automne 2014 - Leclerc Suzanne - 9782981417572
feuilleter
agrandir
À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Ce qu’en dit l’éditeur
« Doubles, pseudos et caméléons », voilà le titre du dossier spécial que propose Nuit blanche. On s’intéresse à la fabrication d’identités fictives dans l’histoire littéraire, notamment au caméléonesque Romain Gary, mais aussi aux thèmes du double et de la réinvention de soi chez nos contemporains écrivains. Hors dossier, Laurent Laplante commente le premier tome des Chroniques politiques de René Lévesque; Paul Renard tire de l’oubli André Obey (1892-1975), auteur de quatre romans, dont Le joueur de triangle; et David Lonergan nous fait découvrir l’œuvre de l’Acadien Claude Le Bouthillier.
Biographie
Consultante en gestion internationale depuis une trentaine d’années, spécialisée en management des organisations, Michèle Bernard travaille surtout en Europe, aux États-Unis et au Québec. Titulaire d’un diplôme de MBA de HEC-Montréal, elle mène en parallèle une carrière de chargée de cours dans le milieu universitaire québécois et européen et une autre de journaliste. Ses articles portent essentiellement sur la géopolitique et l’expression culturelle des pays d’Europe centrale. Michèle Bernard publie aussi des entrevues d’auteurs et des commentaires de lecture pour le magazine littéraire Nuit blanche.
Journaliste, critique, essayiste, observateur attentif de la société contemporaine, Laurent Laplante est très actif dans le monde des lettres au Québec.
Judy Quinn est l'auteure de trois recueils de poésie parus au Éditions du Noroît : L'émondé (2008), Six heures vingt (2010) et Les damnés inflationnistes (2012). Son premier roman, Hunter s'est laissé couler, a remporté le prix Robert-Cliche 2012.
Simon Roy enseigne la littérature au Collège Lionel-Groulx et se dédie avec un sincère intérêt aux activités du Prix littéraire des collégiens. Il est l’auteur d’une courte nouvelle noire, « Fosse », parue dans la plus totale indifférence en juin 2003 (XYZ). En plus de collaborer à la revue Lurelu (chronique Des livres à l’étude) et à Nuit blanche, il fait paraître des critiques dans Alibis et à l’occasion dans Solaris. Par un lundi après-midi sûrement pluvieux, Simon Roy souhaite être inhumé au son des spirales musicales de Godspeed you ! black emperor dans son village natal de Saint-Alexis-de-Montcalm. Son regretté grand-père y fut fossoyeur à l’époque.
Québécois de naissance et Acadien d'adoption, David Lonergan a enseigné au secondaire (1966-1975), cofondé deux troupes de théâtre professionnel (La Famille Corriveau à Longueuil, 1973-1977; Pince-Farine en Gaspésie, 1978-1992) pour lesquelles il écrit (seul ou en collectif) une vingtaine de pièces dont «Les Otages» (1987). Parallèlement, il travaille dans des journaux, à la radio et à la télévision, et publie divers ouvrages dont «Blanche» (roman, 1989) et «La Bolduc, la vie de Mary Travers» (1992). En 1994, il déménage à Moncton où il travaille pour différents organismes culturels. Depuis 2001, il enseigne le journalisme et l’histoire du théâtre à l’Université de Moncton. Il a publié «La création à cœur : l’histoire du théâtre l’Escaouette» (2000), «L’homme qui était sans couleurs» (2003), et participé à la création d’«Ode à l’Acadie» (2004) comme recherchiste et auteur des textes. Depuis novembre 1994, il tient une chronique sur la production culturelle acadienne dans le quotidien L’Acadie Nouvelle, et a publié plusieurs articles sur la littérature.
Thierry Dimanche a publié plusieurs livres de poésie, dont la trilogie « Mes encycliques désaxées » : À ceux qui sont dans la tribulation (2004), De l’absinthe au thé vert (2005) et D’où que la parole théâtre (2007), parus à l’Hexagone. Il vit à Sudbury.
Originaire du quartier Saint-Sauveur dans la basse-ville de Québec, Michel Pleau consacre sa vie à la poésie et anime des ateliers de création. Depuis vingt ans, il a publié une dizaine de recueils de poèmes et des essais sur l’écriture. Son œuvre a reçu, entre autres, le prix Alphonse-Piché, le prix Octave-Crémazie et le prix Félix-Antoine-Savard. En 2008, le prix du Gouverneur général lui était décerné pour La lenteur du monde, publié aux Éditions David.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Lambeau (Le) - Lançon Philippe - 9782072689079 version électronique disponible
    Lambeau (Le) Lançon Philippe 37,95 $
  2. Couverture du livre Leurs enfants après eux - Mathieu Nicolas - 9782330108717 version électronique disponible
    Leurs enfants après eux Mathieu Nicolas 39,95 $
  3. Couverture du livre Sorcières: la puissance invaincue des femmes - CHOLLET MONA - 9782355221224
    Sorcières: la puissance invaincue des femmes CHOLLET MONA 28,95 $
  4. Couverture du livre Moi, ce que j'aime, c'est les monstres - Ferris Emil - 9782896943739
    Moi, ce que j'aime, c'est les monstres Ferris Emil 39,95 $
  5. Couverture du livre Vingt-trois secrets bien gardés - TREMBLAY MICHEL - 9782330119294
    Vingt-trois secrets bien gardés TREMBLAY MICHEL 14,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2018 - Gallimard Montréal