🔎 suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Les écrits. No. 157, Décembre 2019
Ce qu’en dit l’éditeur
Ce numéro hivernal de la revue Les écrits se décline en formes variées. Retrouvez d’abord l’autrice en résidence Évelyne De la Chenelière dans un texte où il est question du 14 juillet. Poursuivez en récits où l’on cherche une disparue (Julie Fauteux), où l’on séjourne à St-John’s (Vincent Fournier-Boisvert), où l’amour vit malgré la guerre (Marie Claire Lanctôt Bélanger), où l’on souhaite être transformée en langues (Guillaume Asselin). Le numéro vous entraîne ensuite dans une suite poétique mexicaine, à la découverte d’Elsa Cross, Jorge Ruíz Dueñas, Audomaro Hidalgo, Daniel Medina, Patricia Velasco, Claudia Berrueto, Verónica G. Arredondo et Marciela Guerrero, dans une traduction de Françoise Roy. Puis, viennent le théâtre (Michaël Glück) et la poésie (Nicholas Giguère, Béatrice Machet, Emmanuel Merle, Louise Marois). Enfin, lisez deux essais, l’un sur l’écriture de poésie, l’autre sur le littéraire et le numérique et un exlibris empli de souvenir de lectures. La couverture est une œuvre de Guillaume Desrosiers-Lépine.
Biographie
Danielle Fournier est née à Montréal où elle vit toujours. Parmi les livres qu'elle a publiés au Québec soulignons : Personne d'autre que l'amour et Langue éternelle (Le  Noroît), Ne me dis plus jamais qui je suis (Trois), Objets : cris et Poèmes perdus en Hongrie (VLB éditeur), finaliste du Grand Prix du Festival international de poésie de Trois-Rivières et prix Alain-Grandbois de l'Académie des lettres du Québec, et Il n'y a rien d'intact dans ma chair (l'Hexagone), finaliste du Prix du Gouverneur général. Danielle Fournier a aussi publié des récits, L'empreinte (VLB éditeur), Le chant unifié (Leméac), un essai sur la littérature et le féminin, Dire l'autre (Fides) et effleurés de lumière (l'Hexagone), lauréat des Prix littéraires du Gouverneur général, catégorie poésie. Elle a publié en France Projet d'un amour, entre autres choses, occidental (Brandes), Dans le roc, la blessure du vent (Aumage) et Je reconnais la patience de l'arbre (Tarabuste). De plus, elle a codirigé l'anthologie Lignes de métro (VLB éditeur), qui réunissait des écrivains de Belgique, de France, du Québec et de la Suisse, ainsi qu'un numéro de la revue Estuaire (Jour de marché) dont le thème était « Le chant des villes », et qui a donné lieu à un spectacle à Paris dans le cadre du Printemps des poètes, en 2006. Plus récemment, elle a fait paraître « Rêver Québec » dans la revue L'Arbre à paroles (Belgique).
Danielle Fournier a participé à de nombreux événements en lien avec la poésie au Québec et à l'étranger. Elle a été écrivaine en résidence à Saorge, en France (au printemps 2004), poète invitée par le Printemps des poètes à Grasse et à Saorge (au printemps 2004 et en 2008) et invitée à la Semaine de la Francophonie à Gênes (toujours au printemps 2004). L'été de la même année, son écriture a fait l'objet d'une présentation d'Annie Leclerc suivie d'une lecture à la Maison des écrivains à Paris. Écrivaine invitée en Hongrie, aux Universités Pázmany Péter, Piliscaba, Pécs et Szeged (à l'automne 1998, puis en 2004), elle a aussi enseigné et présenté son travail en Roumanie, à Iasi, Galati et Konstanza. De plus, elle a été invitée par La Traductière, festival franco-anglais de poésie dirigé par Jacques Rancourt dans le cadre du Marché de la poésie, au Printemps des poètes et aux Parvis poétiques (été 2005). En 2007, elle a pris part au Festival de poésie de Namur et de Bron, puis, à l'automne, elle a prononcé une conférence sur la littérature des femmes au Québec à la Technische Universität de Berlin et a participé à une lecture de poésie à Innsbruck en compagnie de Nicole Brossard. Au printemps 2008, elle était présente au Printemps des poètes à Alger et, pour la deuxième fois, au Printemps poétique de La Suze-sur-Sarthe, en France.
Elle a donné des conférences à l'Université du Québec à Montréal, à l'Université de Montréal, à l'Université de Sherbrooke et à l'Université d'Ottawa et a participé au Festival international de poésie de Trois-Rivières à de nombreuses reprises. Elle a enseigné la littérature durant plusieurs années au collège et à l'université.
Paul Chanel Malenfant a reçu de nombreux prix comme poète, entre autres le Prix du Gouverneur général, le Grand Prix de la Société Radio-Canada, le prix Alain-Grandbois et le prix Arthur-Buies. Il est aussi critique, romancier, et il a préparé plusieurs anthologies. Il est membre de l’Académie des lettres du Québec.
Louise Marois naît à Montréal en 1960. Adore les hangars et les ruelles de son enfance et déteste l’école. Elle barbouille, dessine, puis écrit de la poésie. Son premier recueil, La peau des yeux, reçoit le Prix Jacqueline-Déry-Mochon. Depuis, elle se consacre à l’écriture pour ne pas mourir et dessine pour vivre. AU NOROÎT, J’élève des soleils (2019) est son premier recueil.
Marie Bélisle est née en 1958. Elle a développé depuis plusieurs années une pratique alliant l’écriture aux arts visuels et technologiques : tableaux-poèmes, littérature générée par ordinateur, poésie interactive. AU NOROÎT, elle a publié "Ici-bas" (2014), "Je suis un livre" (2011), "Tout comme" (2007), "Chroniques analogiques" (1989) , "Nous passions" (1986) et "Noces suivi de L’itinéraire désirant" (1983).
Guillaume Asselin termine actuellement une thèse de doctorat sur les métamorphoses du sacré dans la littérature moderne et contemporaine, au sujet desquelles il a publié quelques essais et prononcé plusieurs conférences. Il a co-dirigé deux ouvrages : le premier, en collaboration avec Jean-François Bourgeault, autour de l'oeuvre du philosophe Giorgio Agamben, sous le titre La littérature en puissance, paru en 2006 aux éditions VLB. Le second, en collaboration avec Pierre Ouellet, consacré aux rapports entre écriture et chamanisme et paru en 2007 aux éditions VLB sous le titre Puissances du verbe.
Originaire de St-Hyacinthe, Vincent Fournier-Boisvert est musicien et enseignant. Il a joué pour Cavalia et dans des groupes de trad, de free jazz et de black métal. Le puits est son premier roman.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Em - Thúy Kim - 9782764813294
    Em Thúy Kim 24,95 $
  2. Couverture du livre Une terre promise - Obama Barack - 9782213706122
    Une terre promise Obama Barack 49,95 $
  3. Couverture du livre Nos oiseaux - Dupont Éric - 9782925059080
    Nos oiseaux Dupont Éric 27,95 $
  4. Couverture du livre Voyageuse de nuit (La) - ADLER LAURE - 9782246826019
    Voyageuse de nuit (La) ADLER LAURE 32,95 $
  5. Couverture du livre Victoire! - TREMBLAY MICHEL - 9782330145828 version électronique disponible
    Victoire! TREMBLAY MICHEL 18,95 $


© 2001-2020 - Gallimard Montréal