suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Les écrits. No. 149, Avril 2017
Ce qu’en dit l’éditeur
« Ce numéro de la revue Les écrits regroupe les signatures de vingt-cinq écrivains, poètes ou prosateurs, du Québec et de l’étranger, d’André Major à Guillaume Asselin, de Pierre Senges à Gérard Cartier, de Roger Des Roches à Larry Tremblay. Un dossier « Vies sauvages », dirigé par Pierre Ouellet, réunit une douzaine de contributions autour du thème de la sauvagerie, où l’on trouve autant de bien que d’âpreté, de beauté que de férocité, et où règnent les formes de vie les plus attirantes et les plus terrifiantes à la fois. Comme une fenêtre ouverte sur la poésie slovène contemporaine, un second dossier intitulé « Suite slovène » présente les textes, réunis par Marie-André Lamontagne, de quatre poètes slovènes et leurs traductions - en français, en anglais et même en langue innue -, réalisées par des poètes québécois et canadiens qui ont séjourné là-bas. Enfin, dans les chroniques Exlibris, Krisis et Ekphrasis, Émile Martel revient sur son parcours de lecteur, Monique Deland présente le dernier recueil de Louise Dupré et Rober Racine rend hommage à l’artiste Mercedes Font, à qui le portfolio du numéro est consacré.
Biographie
Pierre Ouellet est né à Québec en 1950. Poète, romancier, essayiste, il a publié une quarantaine de livres et fait paraître une quinzaine d’ouvrages collectifs. Il a reçu le Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie essai à deux reprises, pour « À force de voir ». « Histoire de regards », paru en 2005, et « Hors-temps ». « Poétique de la posthistoire », publié en 2008, le prix Spirale Eva-Le-Grand pour « Où suis-je ? Paroles des Égarés », publié en 2010, le Grand Prix Québecor du Festival international de la poésie pour « Dépositions », paru en 2007 et le prix Ringuet pour « Légende dorée », publié en 1997. Le gouvernement du Québec lui a décerné en 2015 le prix Athanase-David pour l’ensemble de son œuvre.
Domingo Cisneros, métis de la nation Tepehuane, est né est en 1942 dans une maison mortuaire de Monterrey, au Mexique. En arrivant au Québec en 1968, il s’est installé à La Macaza, dans les Laurentides, où il a dirigé le département des Arts et Communications du collège Manitou et a formé toute une génération d'artistes autochtones. Considéré comme l’un des chefs de file de la renaissance de l’art contemporain amérindien et l’un des pionniers de l’art socio-écologique, il a exposé dans de nombreux musées au Canada et à l’étranger et a développé le projet Territoire Culturel, suite à une première expédition d’art-aventure dans la Zona del Silencio au Mexique, dans le but de mettre en valeur la vocation artistique et poétique de l’environnement sauvage. Il travaille à partir de matières animales, végétales et minérales. Parmi ses expositions solos, mentionnons Requiem for Sarain Stump (Galerie des Beaux-arts du Vermont, USA, 1975), Le bestiaire laurentien (Musée du Québec, 1988), Sky Bones (Mendel Art Gallery, Saskatoon, 1993), Resurreccion chichimeca (Museo Carrillo Gil, Mexique, 1994), La reconquête : Enfer, Purgatoire, Paradis (Le lieu, Québec, 2008). Parmi ses installations environnementales in situ, retenons Winter Works (Lac Macaza, 1989), Proyecto Chichimeca (déserts des états de Durango et Coahuila, Mexique, 1994), Parole de Lauzes (Parc naturel des Monts d’Ardèche, France, 2001) et Wampum 400 (Jardins éphémères de l’Espace 400e à Québec, réalisée avec Sonia Robertson à l’occasion du 400e anniversaire de la ville, 2008). À Sainte-Émélie de l’Énergie, où il vit, il a fondé le Centre de recherche et d’Expérimentation des Arts Forestiers. Cisneros affirme que l'imagination est la force la plus puissante qui puisse exister. Ses déclarations d’artistes sont l’œuvre d’un véritable écrivain, poète et essayiste, qui collabore régulièrement à des revues littéraires comme Moébius ou Les Écrits. Aux éditions Mémoire d’encrier, il a fait paraître sa correspondance avec le romancier Louis Hamelin dans l’anthologie Aimititau ! Parlons-nous ! (Laure Morali, dir., 2008).
Pierre Senges est l'auteur, aux Éditions Verticales, de trois romans, Veuves au maquillage (2000), Ruines-de-Rome (2002), La réfutation majeure (2004) et de trois récits, notamment Essais fragiles d'aplomb (coll. «Minimales», 2002) et Sort l'assassin, entre le spectre (2006).
Hélène Frédérick est née au Québec en 1976.
Installée à Paris depuis 2006, elle signe là son premier roman.
Guillaume Asselin termine actuellement une thèse de doctorat sur les métamorphoses du sacré dans la littérature moderne et contemporaine, au sujet desquelles il a publié quelques essais et prononcé plusieurs conférences. Il a co-dirigé deux ouvrages : le premier, en collaboration avec Jean-François Bourgeault, autour de l'oeuvre du philosophe Giorgio Agamben, sous le titre La littérature en puissance, paru en 2006 aux éditions VLB. Le second, en collaboration avec Pierre Ouellet, consacré aux rapports entre écriture et chamanisme et paru en 2007 aux éditions VLB sous le titre Puissances du verbe.
Née à Casablanca, Christine Palmiéri vit au Québec depuis 1971. Elle partage son temps entre son travail d'écriture et sa production plastique. Elle dirige la revue électronique Archée (www.archee.qc.ca) qui traite des arts électroniques et collabore à plusieurs revues de poésie et à des collectifs québécois, français et brésiliens et à de nombreuses revues d'art. Elle a participé à des anthologies et a illustré de nombreux livres et revues de poésie. Détentrice d'un doctorat en art, elle est professeur associée à l'UQAM et commissaire d'expositions.
Filippo Palumbo est chercheur associé à la Chaire de recherche en esthétique et poétique ( UQAM ). Parmi ses contributions récentes : «Le problème du gnosticisme» ( Trahir ) ; «Le décalage de l'âme : nihilisme et schizophrénie» ( Trahir ), «Descente dans l'imagination créatrice» ( Spirale ), «Les héritiers déshérités» ( Phares ) ; «Thérapeutique de la réfutation dans le Parménide de Platon»  ( Phares ).
Born in Montreal in 1983, she is the author of Petite fille brochée au ciel, Monomanies et Francis Bacon apôtre. Her works were shortlisted for the Émile-Nelligan Award, the Estuaire-Bistrot Leméac poetry award, and the Alain-Grandbois poetry award. In 2013, she received the Félix-Antoine Savard poetry award. She studies Psychology at UQAM.
Marie-Andrée Lamontagne est écrivain, éditrice, journaliste et traductrice.Elle a dirigé les pages culturelles du quotidien Le Devoir de 1998 à 2003. Actuellement éditrice chez Fides, elle poursuit en même temps une activité d'écrivain et de journaliste.
Depuis 1968, Roger Des Roches a créé un univers littéraire à nul autre semblable. Sa poésie est une source d’inspiration pour toute une génération de poètes. En 2013, le Gouvernement du Québec lui a attribué le prix Athanase-David pour l’ensemble de son œuvre.
France MONGEAU a publié une douzaine de livres de poésie dont trois livres d’artiste. Elle collabore à différentes revues et manifestations littéraires au Québec et à l’étranger. Son recueil «La chambre verte» (Forges / Mantis Editores, 2007) a été finaliste au prix Alain-Grandbois. France Mongeau est professeure de littérature au Collège Édouard-Montpetit. AU NOROÎT, «Les heures réversibles» est son premier recueil. photo de l'auteure : Todd Picard

Larry Tremblay a publié une trentaine de livres. Ses œuvres théâtrales, produites dans de nombreux pays, ont été maintes fois récompensées, certaines comme The Dragonfly of Chicoutimi et Le ventriloque font figure de classiques. Son roman Le Christ obèse a été finaliste au Prix littéraire des collégiens. L’orangeraie – désormais un incontournable de nos lettres – a notamment remporté le Prix des libraires du Québec et le Prix littéraire des collégiens, en plus d’être publié à ce jour dans une dizaine de pays et d’avoir été adapté au théâtre.

 

 

Monique DELAND, poète et critique littéraire, a reçu plusieurs prix dont, récemment, le prix Alain-Grandbois de l’Académie des Lettres du Québec (pour Miniatures, balles perdues et autres désordres, Noroît, 2008) ainsi que le prix Félix-Antoine-Savard 2010. Elle est actuellement membre du comité de rédaction de la revue Les écrits, ainsi que membre élue à l’Académie des Lettres du Québec. AU NOROÎT, elle a publié «La nuit, tous les dieux sont noirs» (2014), «Généalogie des corps surpeuplés» (2011), «Miniatures, balles perdues et autres désordres» (2008, prix Alain-Grandbois), «Le Nord est derrière moi» (2004) et «L’intuition du rivage» (2000). photo de l'auteure : Michel Biron
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Dîner à Montréal - BESSON PHILIPPE - 9782260053170
    Dîner à Montréal BESSON PHILIPPE 27,95 $
  2. Couverture du livre Retranchées (Les) - Britt Fanny - 9782897594336 version électronique disponible
    Retranchées (Les) Britt Fanny 12,95 $
  3. Couverture du livre Naufrage des civilisations (Le) - MAALOUF AMIN - 9782246852179
    Naufrage des civilisations (Le) MAALOUF AMIN 29,95 $
  4. Couverture du livre Furtifs (Les) - DAMASIO ALAIN - 9782370490742 version électronique disponible
    Furtifs (Les) DAMASIO ALAIN 46,95 $
  5. Couverture du livre Transparence - DUGAIN MARC - 9782072797033
    Transparence DUGAIN MARC 32,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2019 - Gallimard Montréal