suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Les écrits. No. 148, Novembre 2016

Les écrits. No. 148, Novembre 2016

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Éditeur : Les écrits Collection : Les écrits Date de parution : 14 décembre 2016 EAN13 / ISBN :

9782924558201

Couverture du livre Les écrits. No. 148, Novembre 2016 - GROZDANOVITCH DENIS - 9782924558201
feuilleter
agrandir
À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Ce qu’en dit l’éditeur
Le tout récent numéro de la revue Les écrits est le premier numéro conçu sous la direction de Danielle Fournier. L’écrivain en résidence André Major y livre des pages inédites de ses carnets. Un dossier est consacré au thème de la lecture et de l’écriture, avec, entre autres, les contributions de Renée de Ceccatty, Benjamin Hoffmann et Denis Grozdanovitch. Le numéro comprend une vingtaine de textes d’auteurs d’ici et d’ailleurs, avec, notamment, une suite poétique de Jean-Paul Daoust sur l’idée de tolérance, un récit de Luc Bureau sur le thème de l’émasculation et un essai de Jean Désy sur les communautés du Nord. Le portfolio est consacré à l’artiste Stéphanie Béliveau, dont l’œuvre, tendue entre l’idée de la ruine, du rebut, de la relique, et celle de la réparation, de la récupération, de la rédemption, pose un regard mélancolique et sur le monde et ses habitants, leurs blessures et leurs cicatrices, mais aussi leurs capacités de résilience et de régénération.
Biographie
Denis Grozdanovitch est né en 1946, à Paris.
Il a été sportif professionnel: tennis, squash et jeu de paume. Ses livres, Le Petit Grozda, Rêveurs et Nageurs, Petit Traité de désinvolture et Brefs aperçus sur l'éternel féminin sont disponibles en Points.
Né à Valleyfield en 1946, Jean-Paul Daoust a signé plus d’une trentaine d’ouvrages dont plusieurs ont été récompensés par des prix prestigieux, dont le Prix du Gouverneur général du Canada (Les cendres bleues) et le Grand Prix Quebecor du Festival international de la Poésie de Trois-Rivières (Le vitrail brisé).
Danielle Fournier est née à Montréal où elle vit toujours. Parmi les livres qu'elle a publiés au Québec soulignons : Personne d'autre que l'amour et Langue éternelle (Le  Noroît), Ne me dis plus jamais qui je suis (Trois), Objets : cris et Poèmes perdus en Hongrie (VLB éditeur), finaliste du Grand Prix du Festival international de poésie de Trois-Rivières et prix Alain-Grandbois de l'Académie des lettres du Québec, et Il n'y a rien d'intact dans ma chair (l'Hexagone), finaliste du Prix du Gouverneur général. Danielle Fournier a aussi publié des récits, L'empreinte (VLB éditeur), Le chant unifié (Leméac), un essai sur la littérature et le féminin, Dire l'autre (Fides) et effleurés de lumière (l'Hexagone), lauréat des Prix littéraires du Gouverneur général, catégorie poésie. Elle a publié en France Projet d'un amour, entre autres choses, occidental (Brandes), Dans le roc, la blessure du vent (Aumage) et Je reconnais la patience de l'arbre (Tarabuste). De plus, elle a codirigé l'anthologie Lignes de métro (VLB éditeur), qui réunissait des écrivains de Belgique, de France, du Québec et de la Suisse, ainsi qu'un numéro de la revue Estuaire (Jour de marché) dont le thème était « Le chant des villes », et qui a donné lieu à un spectacle à Paris dans le cadre du Printemps des poètes, en 2006. Plus récemment, elle a fait paraître « Rêver Québec » dans la revue L'Arbre à paroles (Belgique).
Danielle Fournier a participé à de nombreux événements en lien avec la poésie au Québec et à l'étranger. Elle a été écrivaine en résidence à Saorge, en France (au printemps 2004), poète invitée par le Printemps des poètes à Grasse et à Saorge (au printemps 2004 et en 2008) et invitée à la Semaine de la Francophonie à Gênes (toujours au printemps 2004). L'été de la même année, son écriture a fait l'objet d'une présentation d'Annie Leclerc suivie d'une lecture à la Maison des écrivains à Paris. Écrivaine invitée en Hongrie, aux Universités Pázmany Péter, Piliscaba, Pécs et Szeged (à l'automne 1998, puis en 2004), elle a aussi enseigné et présenté son travail en Roumanie, à Iasi, Galati et Konstanza. De plus, elle a été invitée par La Traductière, festival franco-anglais de poésie dirigé par Jacques Rancourt dans le cadre du Marché de la poésie, au Printemps des poètes et aux Parvis poétiques (été 2005). En 2007, elle a pris part au Festival de poésie de Namur et de Bron, puis, à l'automne, elle a prononcé une conférence sur la littérature des femmes au Québec à la Technische Universität de Berlin et a participé à une lecture de poésie à Innsbruck en compagnie de Nicole Brossard. Au printemps 2008, elle était présente au Printemps des poètes à Alger et, pour la deuxième fois, au Printemps poétique de La Suze-sur-Sarthe, en France.
Elle a donné des conférences à l'Université du Québec à Montréal, à l'Université de Montréal, à l'Université de Sherbrooke et à l'Université d'Ottawa et a participé au Festival international de poésie de Trois-Rivières à de nombreuses reprises. Elle a enseigné la littérature durant plusieurs années au collège et à l'université.
Jean-Claude Corbeil a poursuivi des études en linguistique dans les universités de Montréal et de Strasbourg, avant de commencer sa carrière au secondaire comme professeur de français, langue maternelle. Il a été par la suite professeur de linguistique à l'Université de Montréal, directeur de l'Office de la langue française du Québec, secrétaire général du Conseil international de recherche et d'étude en linguistique fondamentale et appliquée (CIRELFA), avant d'être nommé, en 2005, officier de l'Ordre national du Québec. Au fil des ans, il a acquis une réputation enviable dans les domaines de la sociolinguistique, en lexicologie et en terminologie comparée. Il a élaboré la collection des dictionnaires visuels en collaboration avec la regrettée Ariane Archambault, diplômée des Universités de Montréal et de Besançon en linguistique appliquée.
Luc Bureau est originaire de Saint-Évariste en Beauce. C'est à l'Université Laval qu'il entreprend en 1965 des études en géographie, y complétant une licence et une maîtrise dans cette discipline. En 1973, l'Université du Minnesota (Minneapolis) lui confère le titre de Doctor of Philosophy. De 1971 à 2001, il enseigne la géographie culturelle et l'épistémologie des sciences humaines (géographie) à l'Université Laval. Il s'est spécialisé dans l'étude des représentations de l'espace et du temps ainsi que dans les rapports de la raison et de l'imagination dans la culture occidentale.
Romancière, nouvelliste et poète, Madeleine Monette est originaire de Montréal et vit à New York. Lauréate du prix Robert-Cliche 1980 pour son premier roman, Le Double suspect, elle est l'auteure de quatre autres romans: Petites Violences (1982), Amandes et Melon (1991), La Femme furieuse (1997) et Les Rouleurs (2007). En 2000, Le Double suspect est paru en traduction anglaise sous le titre Doubly Suspect. Un recueil de poésie paraîtra sous peu à l'Hexagone, dans la collection Écritures, sous le titre Ciel à outrances. Finaliste pour de nombreux prix littéraires au Québec, aux États-Unis et en France, Madeleine Monette a été romancière en résidence à l'Université du Québec à Montréal en 1993-94 et a obtenu en 1994 la première bourse d'écriture Gabrielle-Roy. Depuis 1983, en plus de tournées aux États-Unis et ailleurs dans le monde, Madeleine Monette fait des lectures publiques et des conférences, participe à des rencontres internationales d'écrivains, colloques, festivals littéraires et salons du livre, etc. Plusieurs de ses textes ont été publiés dans des recueils collectifs et lus à la radio; d'autres sont parus dans des revues au Québec, au Canada anglais et à l'étranger. Madeleine Monette est membre de l'Académie des lettres du Québec.
Monique DELAND, poète et critique littéraire, a reçu plusieurs prix dont, récemment, le prix Alain-Grandbois de l’Académie des Lettres du Québec (pour Miniatures, balles perdues et autres désordres, Noroît, 2008) ainsi que le prix Félix-Antoine-Savard 2010. Elle est actuellement membre du comité de rédaction de la revue Les écrits, ainsi que membre élue à l’Académie des Lettres du Québec. AU NOROÎT, elle a publié «La nuit, tous les dieux sont noirs» (2014), «Généalogie des corps surpeuplés» (2011), «Miniatures, balles perdues et autres désordres» (2008, prix Alain-Grandbois), «Le Nord est derrière moi» (2004) et «L’intuition du rivage» (2000). photo de l'auteure : Michel Biron
Laurier Lacroix est professeur d’histoire de l’art et de muséologie à l’UQÀM. Spécialiste de l’art au Québec, il a préparé de nombreuses expositions portant sur l’art historique (Ozias Leduc) ou contemporain (Marc Garneau, Pierre Dorion, Irene F. Whittome).
Jean Désy a terminé des études de médecine avant d'entreprendre un doctorat en littérature à l'Université Laval, puis une maîtrise en philosophie. Depuis, il vogue entre le Sud et le Nord, entre l'écriture et l'enseignement, entre la pratique de la médecine et la littérature. Il a publié plusieurs romans, nouvelles, essais et récits, notamment Nepalium Tremens (XYZ, 2011), Toundra-Tundra et L’esprit du Nord (XYZ, 2010), qui ont remporté plusieurs prix.
Marie Bélisle est née en 1958. Elle a développé depuis plusieurs années une pratique alliant l’écriture aux arts visuels et technologiques : tableaux-poèmes, littérature générée par ordinateur, poésie interactive. AU NOROÎT, elle a publié "Ici-bas" (2014), "Je suis un livre" (2011), "Tout comme" (2007), "Chroniques analogiques" (1989) , "Nous passions" (1986) et "Noces suivi de L’itinéraire désirant" (1983).
René de Ceccatty est l’auteur de romans inspirés par des personnages du passé (L’Extrémité du monde, L’Or et la Poussière) ou par des événements de sa propre vie (L’Accompagnement, Aimer, L’Hôte invisible). Il a écrit les biographies de Violette Leduc, Pier Paolo Pasolini, Maria Callas, Alberto Moravia (Flammarion, 2010).
Benjamin Hoffmann est né en 1985. Après des études de lettres et de philosophie à l’École Normale Supérieure, à la Sorbonne, puis à l’université de Yale, il est actuellement professeur assistant à l’université d’État de l’Ohio (OSU). Il a déjà publié aux Éditions Gallimard Père et fils (L’Arpenteur, 2011).
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Amie prodigieuse 4 L'enfant perdue (L') - FERRANTE ELENA - 9782072699313 version électronique disponible
    Amie prodigieuse 4 L'enfant perdue (L') FERRANTE ELENA 39,95 $
  2. Couverture du livre Couleurs de l'incendie - LEMAITRE PIERRE - 9782226392121
    Couleurs de l'incendie LEMAITRE PIERRE 34,95 $
  3. Couverture du livre Plongeur (Le) - Larue Stéphane - 9782896982721 version électronique disponible
    Plongeur (Le) Larue Stéphane 31,95 $
  4. Couverture du livre Ordre du jour (L') - Vuillard Éric - 9782330078973 version électronique disponible
    Ordre du jour (L') Vuillard Éric 29,95 $
  5. Couverture du livre Manikanetish, Petite Marguerite - Fontaine Naomi - 9782897124892 version électronique disponible
    Manikanetish, Petite Marguerite Fontaine Naomi 19,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2018 - Gallimard Montréal