suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Bandes dessinées  / Bandes dessinées  / Chien de Dieu (Le)

Chien de Dieu (Le)

Sur commande Disponibilite_info
Ce titre est disponible à Montréal. Nous le recevrons dans les 5 jours (week-end et jours fériés exclus) et vous l'expédierons dès sa réception. Le délai de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec le délai habituel est de un à trois jours.

Éditeur : FUTUROPOLIS Date de parution : 27 novembre 2017 Rayon : BANDES DESSINEES Format : Broché EAN13 / ISBN :

9782754820912

Couverture du livre Chien de Dieu (Le) - Dufaux Jean - 9782754820912
feuilleter
agrandir
Sur commande Disponibilite_info
Ce titre est disponible à Montréal. Nous le recevrons dans les 5 jours (week-end et jours fériés exclus) et vous l'expédierons dès sa réception. Le délai de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec le délai habituel est de un à trois jours.

Ajouter au panier
papier
32,95 $
pdf Cadenas Livre protégé par DRM, Cliquez ici pour plus d'info.
21,99 $
epub Cadenas Livre protégé par DRM, Cliquez ici pour plus d'info.
21,99 $
Panier
Ce qu’en dit l’éditeur
1960. À Meudon, dans son pavillon, Céline est au travail. Sous le regard de Toto, son perroquet, Céline est concentré sur son prochain livre, Rigodon, celui qui clôturera sa dernière trilogie. À l’étage, dans la salle de danse, Lucette fait répéter ses élèves. Alors que le soir tombe, l’orage éclate. Le tonnerre claque comme un coup de canon. À travers la fenêtre, à la lumière de l’éclair, Céline voit la silhouette d’un cavalier, le maréchal des logis Louis-Ferdinand Destouches, du 12e Cuirassiers, qui semble l’attendre au bout du jardin. Et Céline se replonge dans son passé : la boucherie de 14, la rencontre avec Élisabeth Craig, l’écriture du Voyage au bout de la nuit , son quotidien de médecin, les dérives de la seconde guerre, la fuite à Siegmaringen – l’objet de ce dernier livre – Rigodon. Et bien sûr, Lucette, sa compagne, présente dans les pires moments, qui fait répéter ses élèves à l’étage.
Biographie
Jean Dufaux naît le 7 juin 1949 à Ninove. Passionné de cinéma, il s'inscrit à l'Institut des Arts et Diffusion (Bruxelles). De 1969 à 1973, il s'y familiarise avec les procédés cinématographiques qui influenceront son écriture en bande dessinée. Sorti de l'I.A.D., il devient journaliste à Ciné-Presse, revue destinée aux professionnels du cinéma. En 1983, il décide de se consacrer en priorité à la bande dessinée. Le journal Tintin est son premier port d'attache. Il effectue de nombreux travaux de commande. Rien de tel pour faire ses premières gammes. En 1983, il co-scénarise (avec Vernal) la série Brelan de dames dessinée par Renaud. Les deux hommes n'oublieront pas cette première collaboration. En 1985, il conçoit les aventures de Melly Brown (dessin : Musquera). En 1986, il fait son entrée chez Dargaud Benelux avec La toile et la dague (dessin : Aidans) et, surtout, Beatifica Blues. Griffo assure le dessin de cette série post-atomique qui lorgne vers Bilal (il y a pire comme référence). Renaud et Griffo formeront rapidement le "noyau dur" de la "bande à Dufaux" qui fait également son apparition dans le catalogue des éditions Glénat avec Les maîtres de la brume (dessin : Eric). Les éditeurs savent désormais que Dufaux a terminé sa période rodage. Ses grands personnages vont naître. 1987 est une grande année. Il crée Jessica Blandy avec Renaud. La belle demoiselle, derrière un physique parfait, cache une faille que Dufaux révèle par petites touches. Pour la première fois, il donne une étoffe psychologique à un personnage. Cette épaisseur psychologique sera désormais la marque de son travail. Dans la foulée, il lance Giacomo C. Griffo illustre ces aventures vénitiennes librement inspirées de Casanova, donc fort galantes. En 1988, Les enfants de la salamandre (dessin : Renaud) voit le jour et les tendances "fantastique" qui hantent Dufaux sont mises en scène progressivement et à chaque fois sous un angle différent. Il considère ces tentatives comme un gigantesque puzzle où chaque album, chaque série, est une pièce nouvelle. Dans un autre registre fantastique (tendance Vaudou), il concocte pour Paape et Sohier Les jardins de la peur. A l'aube des années 90, Jean Dufaux met le turbo jusqu'à bientôt mériter l'étiquette de "Jean le prolifique". Chelsy (dessin : Joris), né en 1990, se déroule dans le monde des arts, cuvée sixties (à l'I.A.D., il avait particulièrement apprécié les cours portant sur la psychanalyse de l'art). L'année suivante, il lance trois nouvelles séries : Avel (dessin : Durieux), Fox (dessin : Charles) et Santiag (dessin : Renaud). Il publie le premier volume de sa série consacrée aux écrivains qu'il aime : Sade (dessin : Griffo), Pasolini (dessin : Rotundo), Balzac (dessin : Savey), Hemingway et Hammet (dessin : Malès) suivront. En 1992, Sang de Lune lui permet de lancer Vivianne Nicaise. Il réactive Beatifica Blues, univers qui lui tient à coeur, dans un second cycle : Samba-Bugatti. Un an plus tard, outre le lancement du cycle Les Voleurs d'Empires (dessin : Jamar), il réalise enfin un vieux rêve en travaillant avec Rosinski. Complainte des Landes Perdues est le résultat de leur union. En 1994, il fait une incursion dans Aire Libre (Dupuis) avec un « Monsieur Noir » développé en 2 volumes illustrés par Griffo. En 1997, pour Dargaud, il explore l'Amérique des années '20 avec « Dixie Road » (dessin : Labiano), puis revisite l'Antiquité romaine et remet à l'honneur le peplum bédessiné avec la série « Murena » illustrée par Delaby. En 1998, pour Glénat, il crée « Les Révoltés » (dessin : Malès) et « Ombres » (dessin : Rollin). La même année, il publie le 1er tome de la saga vampiresque « Rapaces » (dessin : Marini) chez Dargaud. En 1999, Jean Dufaux revient au Lombard et y participe au lancement de la collection de thrillers contemporains Troisième Vague Lombard avec la série « Niklos Koda » mise en images par Olivier Grenson et dont le héros est un séduisant espion-diplomate. En 2001, pour Dargaud, il crée « Djinn », un polar érotico-fantastique qui a pour cadre le Proche-Orient (dessin : Mirallès)... Primé de très nombreuses fois dans les grands festivals de BD, Jean Dufaux est un des rares scénaristes à pouvoir mettre en scène des univers variés tout en garantissant au lecteur une écriture originale et reconnaissable. Très sollicité par les éditeurs, le scénariste se veut toutefois désormais moins prolifique pour polir au mieux les nouvelles pièces de son puzzle. ne écriture originale et reconnaissable. Les éditeurs sont à présent demandeurs du "style Dufaux". Mais le scénariste se veut désormais moins prolifique pour polir au mieux les nouvelles pièces de son puzzle.
Du même auteur
Ce livre a été associé à la Vitrine : Futuropolis
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Moi, ce que j'aime, c'est les monstres - Ferris Emil - 9782896943739
    Moi, ce que j'aime, c'est les monstres Ferris Emil 39,95 $
  2. Couverture du livre La Petite Russie - DESHARNAIS FRANCIS - 9782924049532
    La Petite Russie DESHARNAIS FRANCIS 24,95 $
  3. Couverture du livre Arabe du futur 4 Une jeunesse au Moyen-Orient, 1987-1992 - SATTOUF RIAD - 9782370731258
    Arabe du futur 4 Une jeunesse au Moyen-Orient, 1987-1992 SATTOUF RIAD 46,95 $
  4. Couverture du livre Vieux fourneaux (Les) Volume 1, Ceux qui restent - Lupano - 9782505019930
    Vieux fourneaux (Les) Volume 1, Ceux qui restent Lupano 21,95 $
  5. Couverture du livre Zviane au Japon - ZVIANE - 9782924049549
    Zviane au Japon ZVIANE 16,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2019 - Gallimard Montréal