suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Littérature  / Littérature indienne  / Buru quartet 4, La maison de verre

Buru quartet 4, La maison de verre

Disponible en librairie Disponibilite_info
Nous vous expédierons votre commande dès son traitement (week-ends et jours fériés exclus). La date de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste, qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de un à trois jours.

Éditeur : ZULMA Date de parution : 21 janvier 2019 Rayon : LITTERATURE INDIENNE Format : Broché EAN13 / ISBN :

9782843048333

Couverture du livre Buru quartet 4, La maison de verre - TOER PRAMOEDYA ANANTA - 9782843048333
feuilleter
agrandir
Disponible en librairie Disponibilite_info
Nous vous expédierons votre commande dès son traitement (week-ends et jours fériés exclus). La date de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste, qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de un à trois jours.

À lire
« Ici s’achève le Buru Quartet, cette immense fresque de plus de 2000 pages enfin intégralement traduite en français. Ç’aura été un long et grand voyage d’émancipation, une étude vivante du choc de la culture européenne avec celle de l’Asie, une dénonciation subtile de l’atrocité des mécanismes coloniaux. Dans ce dernier tome, il nous faut laisser Minke, narrateur et héros des trois précédents volumes. S’opère un renversement de perspective habile et l’on se retrouve à voir le monde par les yeux d’un autre indigène talentueux, celui-là moins solide dans sa probité que Minke, cédant rapidement aux privilèges du pouvoir malgré les tourments de la conscience. Engagé à titre d’expert-conseil par le gouvernement colonial, Pangemanann a vendu ses capacités d’analyse hors du commun aux oppresseurs des Indonésiens qui osent emprunter le sentier miné de l’autonomie. De coups bas en injustices camouflées, les remords grignotent lentement son âme à la mesure où la bouteille le ravit au monde. Héros et lâches finissent indistinctement broyés, les espoirs enfouis sous une tombe barbouillée, sans que l’Histoire n’en fasse trop de cas, hermétique à ce qui se trame sous ces latitudes. Certainement l’un des meilleurs feuilletons politiques de tous les temps ! »

extrait sélectionné

Comme la vie était simple, en fait. Seuls ses détours et leurs interprétations la rendaient complexe. Des millions de fourmis mouraient chaque jour écrasées sous les pieds du genre humain. Dans les champs, des milliards d’insectes périssaient aux mains des cultivateurs. Ces êtres disparaissaient, mais leurs survivants se reproduisaient à un rythme toujours plus soutenu. Des hommes finissaient tués à la guerre sur les champs de bataille, comparables dans leur destinée aux fourmis, et tout comme elles les individus épargnés par le sort se pressaient de mettre au monde autant de descendants que possible. Pourquoi la perspective de la mort nous rendait-elle aussi sentimental ? Était-ce seulement parce que depuis l’enfance nous absorbions quantité de légendes sur les diables, les fées, l’enfer et le paradis ? Tout cela n’était qu’élucubrations et devait le rester. Des millions d’êtres humains, et avec eux les ruines de leurs mondes, avaient disparu de la surface de la Terre dans des catastrophes naturelles sans que cette réalité plonge qui que ce soit dans le chagrin. À l’inverse, on rendait grâce au ciel de ne pas avoir fait partie des victimes.

Ce qu’en dit l’éditeur
Comme le maître des marionnettes dans un théâtre d’ombres, Pangemanann est chargé par le Gouverneur des Indes néerlandaises de surveiller et contrecarrer les activités anticoloniales. C’est à lui qu’on ordonne de mettre Minke hors d’état de nuire, de faire cesser ses appels au boycott, son syndicat et son journal. Le commissaire Pangemanann, d’abord tiraillé par sa conscience face à un homme qu’il admire, ne s’embarrasse bientôt plus de scrupules. Espionnage, intimidation, arrestations, attentats : tout est bon pour détruire Minke et son œuvre. Mais les enjeux de cette lutte pourraient bien dépasser Pangemanann, qui apparaît de plus en plus comme le double obscur de Minke… « En tant qu’inspecteur, puis commissaire, mon travail avait toujours été de surveiller mon peuple. […] Telle était la volonté du Gouverneur général. Les Indes néerlandaises ne devaient pas changer, il fallait les perpétuer. Et si, ayant pu préserver ces notes, elles parvenaient un jour jusqu’à vous, j’aimerais que vous les intituliez La Maison de verre… »
Biographie
Pramoedya Ananta Toer est né en 1925 sur l’île de Java. Après avoir été emprisonné par le gouvernement colonial hollandais de 1947 à 1949, il est envoyé en 1965, sous la dictature de Suharto, au bagne de Buru, dont il sort en 1979 sous la pression internationale. Grand humaniste, fidèle à ses idéaux jusqu’à la fin de sa vie en 2006, il est surveillé et systématiquement censuré. Son œuvre est immense – plus de cinquante romans, nouvelles et essais, traduits dans près de quarante langues.
Du même auteur
Ce livre a été associé à la Vitrine :
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Sérotonine - HOUELLEBECQ MICHEL - 9782081471757 version électronique disponible
    Sérotonine HOUELLEBECQ MICHEL 34,95 $
  2. Couverture du livre Lambeau (Le) - Lançon Philippe - 9782072689079 version électronique disponible
    Lambeau (Le) Lançon Philippe 37,95 $
  3. Couverture du livre Leurs enfants après eux - Mathieu Nicolas - 9782330108717 version électronique disponible
    Leurs enfants après eux Mathieu Nicolas 39,95 $
  4. Couverture du livre Salina : les trois exils - Gaudé Laurent - 9782330109646 version électronique disponible
    Salina : les trois exils Gaudé Laurent 22,95 $
  5. Couverture du livre N'essuie jamais de larmes sans gants - GARDELL JONAS - 9782896943876 version électronique disponible
    N'essuie jamais de larmes sans gants GARDELL JONAS 22,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2019 - Gallimard Montréal