suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / 50 Masterpieces you have to read before you die vol: 1 (Kathartika™ Classics)

50 Masterpieces you have to read before you die vol: 1 (Kathartika™ Classics)

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Éditeur : Big Cheese Books Date de parution : 20 mai 2019 EAN13 / ISBN :

9789897788802

Couverture du livre 50 Masterpieces you have to read before you die vol: 1 (Kathartika™ Classics) - DUMAS ALEXANDRE - 9789897788802
feuilleter
agrandir
À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Ce qu’en dit l’éditeur
This 1st volume contains the following 50 works, arranged alphabetically by authors’ last names: Alcott, Louisa May: Little Women Austen, Jane: Pride and Prejudice Austen, Jane: Emma Balzac, Honoré de: Father Goriot Barbusse, Henri: The Inferno Brontë, Anne: The Tenant of Wildfell Hall Brontë, Charlotte: Jane Eyre Brontë, Emily: Wuthering Heights Burroughs, Edgar Rice: Tarzan of the Apes Butler, Samuel: The Way of All Flesh Carroll, Lewis: Alice’s Adventures in Wonderland Cather, Willa: My Ántonia Cervantes, Miguel de: Don Quixote Chopin, Kate: The Awakening Cleland, John: Fanny Hill Collins, Wilkie: The Moonstone Conrad, Joseph: Heart of Darkness Conrad, Joseph: Nostromo Cooper, James Fenimore: The Last of the Mohicans Crane, Stephen: The Red Badge of Courage Cummings, E. E.: The Enormous Room Defoe, Daniel: Robinson Crusoe Defoe, Daniel: Moll Flanders Dickens, Charles: Bleak House Dickens, Charles: Great Expectations Dostoyevsky, Fyodor: Crime and Punishment Dostoyevsky, Fyodor: The Idiot Doyle, Arthur Conan: The Hound of the Baskervilles Dreiser, Theodore: Sister Carrie Dumas, Alexandre: The Three Musketeers Dumas, Alexandre: The Count of Monte Cristo Eliot, George: Middlemarch Fielding, Henry: Tom Jones Flaubert, Gustave: Madame Bovary Flaubert, Gustave: Sentimental Education Ford, Ford Madox: The Good Soldier Forster, E. M.: A Room With a View Forster, E. M.: Howards End Gaskell, Elizabeth: North and South Goethe, Johann Wolfgang von: The Sorrows of Young Werther Gogol, Nikolai: Dead Souls Gorky, Maxim: The Mother Haggard, H. Rider: King Solomon’s Mines Hardy, Thomas: Tess of the D’Urbervilles Hawthorne, Nathaniel: The Scarlet Letter Homer: The Odyssey Hugo, Victor: The Hunchback of Notre Dame Hugo, Victor: Les Misérables Huxley, Aldous: Crome Yellow James, Henry: The Portrait of a Lady
Biographie
Né en 1802 à Villers-Cotterêts, et orphelin de son père à quatre ans, Alexandre Dumas doit très tôt gagner sa vie. À vingt ans, il part à Paris et, en autodidacte, il publie très rapidement poèmes et nouvelles. L'immense succès de son drame Henri III et sa cour en 1829 en fait un des chefs de file du mouvement romantique. Ses romans paraissent souvent en feuilletons et connaissent aussi un grand succès populaire. Mais d'énormes investissements théâtraux ou journalistiques disperseront sa fortune. C'est presque dans la misère que meurt Alexandre Dumas, en 1870.
Lewis Carroll est le pseudonyme de Charles Lutwidge Dodgson. Le très sérieux M. Dodgson, professeur de mathématique à l'université d'Oxford, ne voulait en effet reconnaître « aucun rapport entre lui et les livres publiés sous un autre nom que le sien »... C'est-à-dire Lewis Carroll! Né le 27 janvier 1832 à Daresbury, dans le Cheshire, fils d'ecclésiastique, le jeune Charles est admis en 1846 à Rugby, célèbre public school, puis en 1851 à Oxford. Brillant mathématicien, il enseignera à Christ Church College jusqu'en 1881, et publiera, sous son vrai nom, plusieurs ouvrages consacrés aux mathématiques et à la logique symbolique. Passionné de photographie, les enfants demeurent ses modèles favoris; il invente pour eux des jeux de langage et leur dédie des contes, « Alice aux pays des merveilles » (1865), « De l'autre côté du miroir » (1871), « La chasse au Snark » (1876) et « Sylvie et Bruno » (1889). Son goût des énigmes, des jeux de mots et de la parodie en fait l'un des grands maîtres du « non-sense » en littérature. Il meurt en 1898 à Guildford, dans le Surrey.
Né à New York en 1843, mort à Londres en 1916, Henry James qui prit la nationalité anglaise un an avant sa mort, est l'écrivain qui a dépeint le plus finement la distance, qui n'a cessé depuis de s'élargir, entre l'esprit européen et la sensibilité américaine.
C'est à Londres où il s'établit à partir de 1876 qu'il écrit ses plus grands chefs-d'oeuvre.
Victor Hugo est né à Besançon en 1802.
Tout en suivant des études de philosophie et de mathématiques au lycée Louis-le-Grand, il s'adonne déjà à la poésie. Il obtient ses premiers succès avec les Odes et poésies diverses (1822) et s'impose comme chef de file du mouvement romantique après l'ardente " bataille " autour de son drame Hernani (1830). Dès lors, sa réputation ne cesse de croître (Ruy B1as, drame donné en 1838, Les Rayons et les Ombres, 1840) ; il se tourne vers la politique, et rejoint le camp des " libéraux ".
Mais le coup d'Etat de Napoléon III le contraint à un long exil. Réfugié à Guernesey, il multiplie les chefs-d'oeuvre : Les Châtiments (1853), Les Contemplations (1856), Les Misérables (1859), La Légende des siècles (1859-1883). Après la chute du second Empire (1870), son retour en France est triomphal. Il ne cessera d'écrire (Quatrevingt-treize, 1874, L'Art d'être grand-père, 1877) jusqu'à sa mort en 1885 à Paris, suivie de monumentales funérailles nationales au Panthéon.
Gustave Flaubert naît le 12 décembre 1821 à Rouen, où son père chirurgien en chef à l'Hôtel-Dieu.
Très jeune, il commence à écrire de nombreux textes, drames, romans et nouvelles. Un parfum à sentir date de. 1836, année de sa rencontre avec Mme Schlésinger, qui sera son grand amour - à défaut d'être sa maîtresse, semble-t-il. Dès 1838, il entreprend de rédiger Les Mémoires d'un fou. Après son baccalauréat, il voyage dans les Pyrénées et en Corse, puis s'inscrit en droit à Paris mais ne fait guère preuve d'assiduité.
A la même époque, il se lie avec Maxime Du Camp. Victime d'une crise nerveuse, il abandonne ses études et s'installe à Croisset, près de Rouen, en 1844 ; c'est là qu'il mourra trente-cinq ans plus tard. En juillet 1846, il fait la connaissance de Louise Colet, avec qui il entretient une longue liaison sensuelle et orageuse jusqu'en. 1854. Les années qui suivent sont d'une grande fécondité. Il alterne voyages, séjours à Paris et écriture.
Après un procès en correctionnel pour outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes moeurs, malgré de prudentes coupures, Madame Bovary paraît en librairie en avril 1857. Flaubert publie des fragments de La Tentation de saint Antoine (dont la version définitive ne paraîtra qu'en 1873), et travaille à Salammbô (1862), L'Education sentimentale (1869), Trois contes (1877). Faisant face à de nombreux soucis financiers et à des problèmes de santé, Flaubert meurt brusquement à Croisset d'une hémorragie cérébrale, le 8 mai 1880, laissant Bouvard et Pécuchet inachevé.
Il est enterré à Rouen. Ecrivain perfectionniste, Gustave Flaubert n'a cessé d'écrire et de réécrire ses romans à la recherche du mot juste, de la phrase idéale. Il a ainsi laissé quelques-uns des plus grands chefs-d'oeuvre de la littérature françaises.
Romancier, poète et journaliste satirique anglais, Daniel Defoe écrivit Robinson Crusoé en 1719 à soixante ans, en s'inspirant de l'aventure du marin écossais Alexander Selkirk.Le livre, qui connut un succès foudroyant en Angleterre, deviendra célèbre en France à la fin du XVIIIe grâce à J-J Rousseau, qui voit dans l'aventure du naufragé sur son île déserte " le plus heureux traité d'éducation naturelle ". Malraux comparera Robinson, symbole de la lutte de l'individu contre la solitude, à Don Quichotte et à l'Idiot.
C'est à Oxford qu'Oscar Wilde (1854- 1900) a la révélation de son esthétique personnelle: l'harmonie " grecque ".Aux années d'Oxford succède la vie londonienne: il ne faudra que trois ans au jeune Wilde pour devenir la " personnalité " la plus en vue d'Angleterre. C'est l'étape charnière des débuts de Wilde mal connue du public, que ce que met en lumière.
Charles Dickens est né en 1812 en Angleterre. Sa carrière de romancier débuta vraiment à l'âge de vingt-quatre ans, quand il s'engagea auprès d'un éditeur à publier ses écrits sous la forme de feuilleton périodique. Son oeuvre, imprégnée par ses souvenirs d'enfance, dénonce souvent l'injustice et l'égoïsme. Ceci n'empêchera pourtant pas Charles Dickens de laisser libre court à son imagination et à sa fantaisie débordante. Un chant de Noël, publié en 1843, en est une belle illustration. William Geldart aime beaucoup les personnages et l'atmosphère des livres de Dickens. Pour illustrer ce livre, il a superposé les crayons de couleur et l'aquarelle afin d'obtenir de subtils jeux d'ombres. L'iconographie aussi riche que variée gravures, dessins d'époque, reproductions de peintures accompagnées de légendes documentaires invitent le lecteur à un extraordinaire voyage dans le temps, et permet à la fois de situer l'oeuvre et de mieux la comprendre.
Sir Arthur Conan Doyle (1859-1930), le père de Sherlock Holmes, n'était pas écrivain mais médecin. Par goût de l'aventure, il parcourut les mers, de l'Arctique aux côtes d'Afrique, prit part aux campagnes du Soudan et de la guerre des Boers. Il écrivit des romans policiers, des romans d'aventures et des ouvrages historiques, et fut anobli par la reine Victoria pour une œuvre patriotique sur la guerre en Afrique. C'est pourtant la première aventure de Sherlock Holmes qui lui vaudra un succès immédiat.
James Joyce est né le 2 février 1882 à Rathgar, dans la banlieue de Dublin. Dès 1897, il commence à écrire. Il entre à University College en 1898, et c'est en 1900 qu'il fait un véritable début littéraire, avec un article sur Ibsen. En 1920, James Joyce s'installe à Paris sur les conseils d'Ezra Pound. Il fait la connaissance d'Adrienne Monnier, de Sylvia Beach, qui publie Ulysse en 1922, de Valery Larbaud, qui le présente au Tout-Paris littéraire. En 1940, il se réfugie à Zurich, où il meurt le 13 janvier 1941.
Joseph Conrad (1857-1924) est l'une des plus grandes figures de la littérature anglaise moderne.
A cause des dollars, court drame parfaitement construit, vient clore avec Le Planteur de Malata et Les Idiots la parution chez Autrement de la presque totalité de son oeuvre.
Chloé Lambert est éblouissante et piquante dans le role de Lady Susan.
Avec la complicité démoniaque de Georgia Scalliet, alias Alicia Johnson, elle séduit et manipule avec une insolente effronterie les cinq autres figures de cet échange épistolaire.
Willa Cather a obtenu en 1922 le prix Pulitzer pour L'Un des nôtres.
Son art d'éprouver et d'exprimer l'éveil d'un être et d'une conscience l'a consacrée comme l'une des grandes romancières du XXe siècle, à l'instar de Virginia Woolf, d'Eudora Welty et d'Edith Wharton.
Louisa May Alcott naît en 1832 en Pennsylvanie et meurt à Boston en 1888.
A l'âge de seize ans, elle écrit son premier livre, un recueil de poèmes. Mais c'est le théâtre qui l'attire : elle veut devenir actrice et écrit plusieurs comédies. Elle fait paraître des poèmes et des nouvelles dans un journal. Pendant la guerre civile, elle sert comme infirmière. Elle se rend ensuite en Europe, où elle dirige un journal pour enfants. Avec Les Quatre Filles du docteur March, Louisa May Alcott connaît un succès qui l'encourage à écrire une suite.
A travers ses romans transparaît sa personnalité généreuse et altruiste.
Abraham "Bram" Stoker (8 November 1847 – 20 April 1912) was an Irish novelist and short story writer best known today for his 1897 Gothic novel, Dracula. During his lifetime, he was better known as personal assistant of actor Henry Irving and business manager of the Lyceum Theatre in London, which Irving owned.
Edgar Rice Burroughs (September 1, 1875 – March 19, 1950) was an American author, best known for his creation of the jungle hero Tarzan and the heroic Mars adventurer John Carter, although he produced works in many genres.
Honoré de Balzac : Tour à tour dramaturge, journaliste et écrivain, il est considéré comme l'une des figures majeures du monde des lettres françaises.
Créateur du roman réaliste moderne, il conçut dès 1833 le grand cycle de la Comédie humaine. Dépensier et excentrique, il vécut criblé de dettes ; amoureux de la vie et des femmes, il se fit remarquer dans les salons mondains et littéraires, et connut de tumultueuses et rocambolesques liaisons. Voyageur infatigable et collectionneur, habité par des projets extravagants, il s'aventura dans des contrées lointaines et souvent inhospitalières.
Il laissera à sa mort, à 51 ans, l'une des plus grandes oeuvres de la littérature mondiale. " Il entre le même jour, dans la gloire et dans le tombeau ", dira Victor Hugo dans l'éloge funèbre qu'il prononça au cimetière du Père-Lachaise.
Née à Thornton en 1818, Emily Jane Brontë vécut comme ses deux sœurs Charlotte et Anne dans un presbytère isolé dans les landes du Yorkshire. Elle y écrivit Les Hauts de Hurlevent en 1847. Phtisique, refusant toute aide médicale, elle est morte en 1848 à Haworth.
Née à Thornton (Yorkshire) en 1820, décédée à Scarborough en 1849, Anne Brontë est la sœur de Charlotte et d'Emily, également romancières. Elle s'adonna de bonne heure à la littérature composant contes, nouvelles, journaux et romans.
Charlotte Brontë est née le 21 avril 1816 à Thomton dans le Yorkshire.Elle est la troisième fille du révérend Patrick Brontë, au sein d'une famille de condition modeste qui compte six enfants. Très jeune elle est confrontée à la mort, tout d'abord avec le décès de sa mère en 1821, puis c'est la tuberculose qui emporte ses deux sœurs aînées en 1825. Devenue institutrice, puis gouvernante, elle reste habitée par le désir d'écrire. En 1845, elle découvre les écrits de sa soeur Emily et, enthousiasmée, propose à ses sœurs de publier un recueil collectif sous le titre Poems by Currer, Ellis and Acton Bell (1846).Elles se lancent alors dans l'écriture de romans, et c'est avec son deuxième texte, Jane Eyre, publié sous le pseudonyme de Currer Bell, que Charlotte trouve un éditeur et rencontre le succès. Charlotte débute la rédaction de son troisième roman, Shirley, tout en étant aux prises avec une profonde dépression suite aux décès successifs de son frère et de ses deux soeurs, victimes de la tuberculose. Néanmoins, soutenue par son éditeur, elle termine son roman et fait la connaissance du Tout-Londres et de ses pairs.En 1853, elle publie Villette, basé sur son séjour à Bruxelles en 1842. L'année suivante, elle épouse le vicaire de son père, Arthur Bell Nicholls. La maladie l'emporte le 31 mars 1855.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Consentement (Le) - Springora Vanessa - 9782246822691
    Consentement (Le) Springora Vanessa 29,95 $
  2. Couverture du livre Pour qui je me prends - SAINT-MARTIN LORI - 9782764626306 version électronique disponible
    Pour qui je me prends SAINT-MARTIN LORI 22,95 $
  3. Couverture du livre Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon - DUBOIS JEAN-PAUL - 9782823615166
    Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon DUBOIS JEAN-PAUL 34,95 $
  4. Couverture du livre America 12 L'Amérique aime-t-elle la guerre ? - COLLECTIF - 9791097365585
    America 12 L'Amérique aime-t-elle la guerre ? COLLECTIF 26,99 $
  5. Couverture du livre Danseuses-mamelouk - Yvon Josée - 9782894193341 version électronique disponible
    Danseuses-mamelouk Yvon Josée 18,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2020 - Gallimard Montréal