suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / 30 Obras-Primas da Literatura Mundial [volume 1]
Ce qu’en dit l’éditeur
A editora Mimética oferece aos seus leitores 30 obras-primas da literatura mundial num único volume: - Alighieri, Dante: “A Divina Comédia” - Austen, Jane: “Persuasão” - Balzac, Honoré de: “Ilusões Perdidas” - Brontë, Anne: “Agnes Grey” - Brontë, Charlotte: “Jane Eyre” - Cervantes, Miguel de: “Dom Quixote” - Cooper, James Fenimore: “O Último Moicano” - Dickens, Charles: “David Copperfield” - Dostoiévski, Fiódor: “Crime e Castigo” - Dumas, Alexandre: “Os Três Mosqueteiros” - Eliot, George: “O Moinho à Beira do Rio Floss” - Flaubert, Gustave: “Madame Bovary” - Goethe, Johann Wolfgang von: “Fausto” - Gogol, Nikolai: “Almas Mortas” - Homero: “Ilíada” - Homero: “Odisseia” - Hugo, Victor: “Os Miseráveis” - Maupassant, Guy de: “Bel-Ami” - Pessoa, Fernando: “Livro do Desassossego” - Poe, Edgar Allan: “Os Crimes da Rua Morgue” - Queirós, Eça de: “Os Maias” - Scott, Walter: “Ivanhoe” - Shakespeare, William: “Hamlet” - Sienkiewicz, Henryk: “Quo Vadis” - Stevenson, Robert Louis: “A Ilha do Tesouro” - Swift, Jonathan: “As Viagens de Gulliver” - Tolstoi, Lev: “Guerra e Paz” - Twain, Mark: “As Aventuras de Huckleberry Finn” - Verne, Jules: “Vinte Mil Léguas Submarinas” - Wilde, Oscar: “O Retrato de Dorian Gray”
Biographie
Né en 1802 à Villers-Cotterêts, et orphelin de son père à quatre ans, Alexandre Dumas doit très tôt gagner sa vie. À vingt ans, il part à Paris et, en autodidacte, il publie très rapidement poèmes et nouvelles. L'immense succès de son drame Henri III et sa cour en 1829 en fait un des chefs de file du mouvement romantique. Ses romans paraissent souvent en feuilletons et connaissent aussi un grand succès populaire. Mais d'énormes investissements théâtraux ou journalistiques disperseront sa fortune. C'est presque dans la misère que meurt Alexandre Dumas, en 1870.
Passé maître dans l'art de la nouvelle, il décrit sa Normandie natale, le cynisme des milieux parisiens comme les tréfonds de l'angoisse humaine en abordant tous les styles, de la farce au conte fantastique.
Né à Nantes en 1828, Jules Verne est mort à Amiens en 1905. Après ses études secondaires, il se rend à Paris pour faire son droit et commence à se passionner pour la science et l'univers des découvertes. Agent de change le jour, il se documente la nuit, afin de construire son oeuvre. Sa rencontre avec l'éditeur Hetzel sera décisive, et lui permettra d'élaborer durant quarante années une oeuvre immense d'une extraordinaire inspiration.
Victor Hugo est né à Besançon en 1802.
Tout en suivant des études de philosophie et de mathématiques au lycée Louis-le-Grand, il s'adonne déjà à la poésie. Il obtient ses premiers succès avec les Odes et poésies diverses (1822) et s'impose comme chef de file du mouvement romantique après l'ardente " bataille " autour de son drame Hernani (1830). Dès lors, sa réputation ne cesse de croître (Ruy B1as, drame donné en 1838, Les Rayons et les Ombres, 1840) ; il se tourne vers la politique, et rejoint le camp des " libéraux ".
Mais le coup d'Etat de Napoléon III le contraint à un long exil. Réfugié à Guernesey, il multiplie les chefs-d'oeuvre : Les Châtiments (1853), Les Contemplations (1856), Les Misérables (1859), La Légende des siècles (1859-1883). Après la chute du second Empire (1870), son retour en France est triomphal. Il ne cessera d'écrire (Quatrevingt-treize, 1874, L'Art d'être grand-père, 1877) jusqu'à sa mort en 1885 à Paris, suivie de monumentales funérailles nationales au Panthéon.
Gustave Flaubert naît le 12 décembre 1821 à Rouen, où son père chirurgien en chef à l'Hôtel-Dieu.
Très jeune, il commence à écrire de nombreux textes, drames, romans et nouvelles. Un parfum à sentir date de. 1836, année de sa rencontre avec Mme Schlésinger, qui sera son grand amour - à défaut d'être sa maîtresse, semble-t-il. Dès 1838, il entreprend de rédiger Les Mémoires d'un fou. Après son baccalauréat, il voyage dans les Pyrénées et en Corse, puis s'inscrit en droit à Paris mais ne fait guère preuve d'assiduité.
A la même époque, il se lie avec Maxime Du Camp. Victime d'une crise nerveuse, il abandonne ses études et s'installe à Croisset, près de Rouen, en 1844 ; c'est là qu'il mourra trente-cinq ans plus tard. En juillet 1846, il fait la connaissance de Louise Colet, avec qui il entretient une longue liaison sensuelle et orageuse jusqu'en. 1854. Les années qui suivent sont d'une grande fécondité. Il alterne voyages, séjours à Paris et écriture.
Après un procès en correctionnel pour outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes moeurs, malgré de prudentes coupures, Madame Bovary paraît en librairie en avril 1857. Flaubert publie des fragments de La Tentation de saint Antoine (dont la version définitive ne paraîtra qu'en 1873), et travaille à Salammbô (1862), L'Education sentimentale (1869), Trois contes (1877). Faisant face à de nombreux soucis financiers et à des problèmes de santé, Flaubert meurt brusquement à Croisset d'une hémorragie cérébrale, le 8 mai 1880, laissant Bouvard et Pécuchet inachevé.
Il est enterré à Rouen. Ecrivain perfectionniste, Gustave Flaubert n'a cessé d'écrire et de réécrire ses romans à la recherche du mot juste, de la phrase idéale. Il a ainsi laissé quelques-uns des plus grands chefs-d'oeuvre de la littérature françaises.
Né en 1564 à Stratford-on-Avon, William Shakespeare fait des débuts de comédien et de poète dramatique. Ayant quitté sa ville natale pour Londres, il acquiert dès 1588 une réputation importante. Parvenu au faîte de la gloire, il se retire à Stratford où il meurt en 1616.
La vie d'Edgar Poe fut une longue pérégrination, de ville en ville et de solitude en solitude, dans une Amérique qui ne peut le comprendre. Fils d'acteurs de tournées, phtisiques et alcooliques, il naît dans une roulotte cahotante. En 1811, il est orphelin et confié à la charité de la bourgeoisie de Richmond. Il est adopté par la famille Allan qui s'installe pour quelque temps à Liverpool: l'Angleterre mystérieuse va impressionner l'enfant et lui donner le goût du fantastique macabre. Il suit des études classiques et littéraires. A l'Université de Virginie, il commence à contracter des dettes de jeu et rompt avec son père adoptif qui refuse de les payer. En 1833, il connaît un premier succès en remportant un prix à un concours organisé par le Saturday Visitor de Baltimor avec son récit "Manuscrit trouvé dans une bouteille". Il entre au Souther Literary Messenger de Richmond et en deviendra rédacteur en chef en 1835. Mais l'alcool et les drogues le plongent dans des accès de dépression et il perd son emploi. Dix ans plus tard, il publie le Corbeau qui bouleverse le public. Poe connaît alors une courte période d'engouements et de succès mondains. Les dettes et l'alcool le précipitent définitivement dans la déchéance. Nul ne saura jamais ce que furent les derniers jours de sa vie: on le découvre, le 3 octobre 1849, dans un ruisseau, près de Light Street à Baltimore. Il meurt quatre jours plus tard au Washington Hospital.
C'est à Oxford qu'Oscar Wilde (1854- 1900) a la révélation de son esthétique personnelle: l'harmonie " grecque ".Aux années d'Oxford succède la vie londonienne: il ne faudra que trois ans au jeune Wilde pour devenir la " personnalité " la plus en vue d'Angleterre. C'est l'étape charnière des débuts de Wilde mal connue du public, que ce que met en lumière.
Comme August, son narrateur de seize ans, Mark Twain (1835-1910) avait été apprenti imprimeur dans sa jeunesse.
Pour cet ultime roman, auquel il a consacré les douze dernières années de sa vie - en le recommençant pas moins de trois fois -, l'auteur des Aventures de Tom Sawoyer et de Huckleberry Finn avait le désir d'écrire avec une totale liberté. Il voulait montrer - sans se soucier des préjugés, des opinions ou des croyances d'autrui - ce qui constituait selon lui le fond de l'âme humaine. Twain était un conteur, un humoriste, mais aussi un pamphlétaire de génie.
Dans N° 44, le Mystérieux Étranger, il pousse l'art du roman au maximum de ses possibilités, alliant la puissance d'imagination des grands récits fondateurs aux audaces stylistiques les plus modernes. Il évoquait l'écriture de ce livre comme un " luxe inimaginable ", une " ivresse intellectuelle ". Liberté coupable : après sa mort, c'est un montage de bric et de broc considérablement expurgé qui sera publié.
Resté inédit aux États-Unis jusqu'en 1969, ce chef-d'oeuvre paraît en France pour la première fois tel que Mark Twain l'avait écrit.
Charles Dickens est né en 1812 en Angleterre. Sa carrière de romancier débuta vraiment à l'âge de vingt-quatre ans, quand il s'engagea auprès d'un éditeur à publier ses écrits sous la forme de feuilleton périodique. Son oeuvre, imprégnée par ses souvenirs d'enfance, dénonce souvent l'injustice et l'égoïsme. Ceci n'empêchera pourtant pas Charles Dickens de laisser libre court à son imagination et à sa fantaisie débordante. Un chant de Noël, publié en 1843, en est une belle illustration. William Geldart aime beaucoup les personnages et l'atmosphère des livres de Dickens. Pour illustrer ce livre, il a superposé les crayons de couleur et l'aquarelle afin d'obtenir de subtils jeux d'ombres. L'iconographie aussi riche que variée gravures, dessins d'époque, reproductions de peintures accompagnées de légendes documentaires invitent le lecteur à un extraordinaire voyage dans le temps, et permet à la fois de situer l'oeuvre et de mieux la comprendre.
Robert Louis Stevenson (1850-1894) est né à Édimbourg, en Écosse.
Ayant reçu une éducation presbytérienne, il s'émancipe dès l'âge de dix-sept ans en entrant à l'université et mène une vie bohème. Il se consacre alors à l'écriture et au voyage. Il est l'auteur de nombreux romans dont L'Île au trésor, Voyage avec un âne dans les Cévennes ou encore ce chef-d'oeuvre : L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M Hyde. Il meurt à Apia, dans l'île d'Upolu (Océanie). Cet auteur majeur du XIXe siècle a su enchanter petits et grands lecteurs.
Michel Le Bris, romancier et créateur du festival " Étonnants Voyageurs ", est un spécialiste mondialement reconnu de Stevenson, auquel il a consacré une monumentale biographie, Les années bohémiennes.
Chloé Lambert est éblouissante et piquante dans le role de Lady Susan.
Avec la complicité démoniaque de Georgia Scalliet, alias Alicia Johnson, elle séduit et manipule avec une insolente effronterie les cinq autres figures de cet échange épistolaire.
Né le 13 juin 1888 à Lisbonne, Fernando Pessoa passe son enfance à Durban. De retour au Portugal en 1905, il exerce divers métiers : typographe, critique littéraire, traducteur. Il fonde en 1915 la revue Orpheu. Méconnu de son vivant, il laisse une œuvre inédite considérable, écrite sous différents pseudonymes. Il est mort à Lisbonne le 30 novembre 1935.
Edition d'Alain Jumeau, professeur émérite à la Sorbonne.
James Fenimore Cooper (1789 – 1851) est né à Burlington dans le New-Jersey. Il grandit au manoir d’Otsego Hall à Cooperstown dans l’état de New-York. Colon et homme politique, c’est le père de James Fenimore Cooper qui a fondé cette ville située sur la frontière (elle sera décrite par le romancier dans Les Pionniers). Après un début de carrière navale avorté, Cooper se mariera à Susan de Lancey, héritière new-yorkaise et mènera une vie de gentleman-farmer dilettante. Un pari avec sa femme l’entraine à écrire en 1820 Precaution, un roman dans la veine de Richardson ou de Jane Austen. Pris au jeu, il enchaîne avec The Spy en 1821, The Pilot. En 1823, il commence à écrire ses romans les plus célèbres, qui constitueront le cycle de « Bas-de-Cuir » (Leatherstocking Tales). Les Pionniers, Le dernier des Mohicans et La Prairie. Ces livres retracent la vie d’un trappeur, Natty Bumppo sur fond d’histoire et de mythologie américaine (guerre d’Indépendance, recul des indiens, destruction de la Prairie). Sa fortune est établie, et de 1826 à 1833, il vit en Europe car veut protéger ses intérêts en Grande-Bretagne. Il achève l’écriture de The Prairie à Paris, son talent n’est plus à prouver et il est récompensé par un triomphe. Quand il rentre en Amérique, sa popularité est mise à mal à cause de sa réputation réactionnaire. En effet, il s’insurge contre la distribution de terres aux pionniers immigrants et l’évolution vers une démocratie industrielle qui sapent les hiérarchies et les ressources naturelles. Conservateur, il s’intéresse à la Prairie pour des raisons politiques. Il préfère que les terres de l’Ouest soient réunies en grands domaines qui garantiront l’ordre social, plutôt qu’elles soient redistribuées à des petits colons qui les défricheront. Cette idée s’exprime dans ses romans. Il mourra brouillé avec la démocratie américaine en 1851.
Cet ouvrage révèle, de la façon la plus passionnante et la plus exhaustive, les liens extrêmement romantiques d'un peintre et d'un mythe, d'un mythe et d'une oeuvre, d'une oeuvre et d'une époque : Faust, Goethe, Delacroix et le XIXe siècle.
Honoré de Balzac : Tour à tour dramaturge, journaliste et écrivain, il est considéré comme l'une des figures majeures du monde des lettres françaises.
Créateur du roman réaliste moderne, il conçut dès 1833 le grand cycle de la Comédie humaine. Dépensier et excentrique, il vécut criblé de dettes ; amoureux de la vie et des femmes, il se fit remarquer dans les salons mondains et littéraires, et connut de tumultueuses et rocambolesques liaisons. Voyageur infatigable et collectionneur, habité par des projets extravagants, il s'aventura dans des contrées lointaines et souvent inhospitalières.
Il laissera à sa mort, à 51 ans, l'une des plus grandes oeuvres de la littérature mondiale. " Il entre le même jour, dans la gloire et dans le tombeau ", dira Victor Hugo dans l'éloge funèbre qu'il prononça au cimetière du Père-Lachaise.
Née à Thornton (Yorkshire) en 1820, décédée à Scarborough en 1849, Anne Brontë est la sœur de Charlotte et d'Emily, également romancières. Elle s'adonna de bonne heure à la littérature composant contes, nouvelles, journaux et romans.
Charlotte Brontë est née le 21 avril 1816 à Thomton dans le Yorkshire.Elle est la troisième fille du révérend Patrick Brontë, au sein d'une famille de condition modeste qui compte six enfants. Très jeune elle est confrontée à la mort, tout d'abord avec le décès de sa mère en 1821, puis c'est la tuberculose qui emporte ses deux sœurs aînées en 1825. Devenue institutrice, puis gouvernante, elle reste habitée par le désir d'écrire. En 1845, elle découvre les écrits de sa soeur Emily et, enthousiasmée, propose à ses sœurs de publier un recueil collectif sous le titre Poems by Currer, Ellis and Acton Bell (1846).Elles se lancent alors dans l'écriture de romans, et c'est avec son deuxième texte, Jane Eyre, publié sous le pseudonyme de Currer Bell, que Charlotte trouve un éditeur et rencontre le succès. Charlotte débute la rédaction de son troisième roman, Shirley, tout en étant aux prises avec une profonde dépression suite aux décès successifs de son frère et de ses deux soeurs, victimes de la tuberculose. Néanmoins, soutenue par son éditeur, elle termine son roman et fait la connaissance du Tout-Londres et de ses pairs.En 1853, elle publie Villette, basé sur son séjour à Bruxelles en 1842. L'année suivante, elle épouse le vicaire de son père, Arthur Bell Nicholls. La maladie l'emporte le 31 mars 1855.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Consentement (Le) - Springora Vanessa - 9782246822691
    Consentement (Le) Springora Vanessa 29,95 $
  2. Couverture du livre Pour qui je me prends - SAINT-MARTIN LORI - 9782764626306 version électronique disponible
    Pour qui je me prends SAINT-MARTIN LORI 22,95 $
  3. Couverture du livre Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon - DUBOIS JEAN-PAUL - 9782823615166
    Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon DUBOIS JEAN-PAUL 34,95 $
  4. Couverture du livre America 12 L'Amérique aime-t-elle la guerre ? - COLLECTIF - 9791097365585
    America 12 L'Amérique aime-t-elle la guerre ? COLLECTIF 26,99 $
  5. Couverture du livre Danseuses-mamelouk - Yvon Josée - 9782894193341 version électronique disponible
    Danseuses-mamelouk Yvon Josée 18,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2020 - Gallimard Montréal