suivez-nous sur Facebook
english

Accueil  / Livres numériques  / Essais littéraires  / Essais littéraires québécois  / Deep Café : une jeunesse avec la poésie de Leonard Cohen

Deep Café : une jeunesse avec la poésie de Leonard Cohen

À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Éditeur : PRESSES DE L'UNIVERSITE LAVAL Rayon : ESSAIS LITTERAIRES QUEBECOIS Format : Broché EAN13 / ISBN :

9782763711553

Couverture du livre Deep Café : une jeunesse avec la poésie de Leonard Cohen - Reid Malcolm - 9782763711553
feuilleter
agrandir
À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Ce qu’en dit l’éditeur
Qu’est-ce qu’un deep café? Pour le jeune poète Leonard Cohen, explique Malcolm Reid, ce « café profond » semble être le symbole de la bohème de Montréal. C’est le milieu où il vit, où il respire, où il souffre à certains moments, et où, souvent, il exulte. Où, surtout, il contemple le monde. Un poème de 1964 le dit : « De mon café profond, je scrute le paysage tranquille ». Cohen se lance ensuite dans une vision du Canada en 1964. Les premières bombes indépendantistes commencent à sauter, et le jeune poète anglophone de la grande ville francophone pense que le pays va avoir à écouter « une salve de chansons folk parlant de liberté et de mort ». Malcom Reid fréquentait aussi la bohème montréalaise de langue anglaise, en 1964, en 1967, en 1968… Ses amis s’engageaient dans la contre-culture des hippies qui prenait forme dans ces années charnières. Et tout autant, ils s’engageaient dans la contre-culture de la Nouvelle gauche : ils manifestaient contre les armes nucléaires, contre l’exploitation du Tiers-Monde, contre la guerre du Vietnam. Et ils lisaient Leonard Cohen. Cohen avait trente ans. Il n’était pas encore le chanteur que l’on connaît aujourd’hui. Il était poète. Sa poésie était comme aucune autre. Elle était satirique, caustique, tendre, sensuelle. Elle influençait les jeunes Montréalais qui vivaient en marge de la société de consommation. Et les jeunes, eux, ont fini par influencer la poésie de Cohen, qui était leur aîné d’à peine quelques années. Deep Café raconte cette rencontre entre une œuvre poétique et une révolution sociale.
Biographie
Né à Ottawa en 1941, Malcolm Reid ne parlait pas français dans son enfance. Il devient adulte en 1960 : cela décide tout pour lui. La Révolution tranquille démarre, et Reid aura un destin québécois et francophone, d'abord à Montréal, maintenant à Québec. Entre 1966 et 1970, il rédige The Shouting Signpainters, un essai-reportage sur Parti pris. Il est alors correspondant québécois du Globe and Mail et écrit pour les pages culturelles du Devoir. Poète, dessinateur, Reid est un artiste engagé, un « franc-tireur de la contre-culture » (selon l'animateur de radio Serge Pallascio). Il a publié son propre journal, Abraham, journal du village global. En 2000, il est retourné aux études pour devenir spécialiste du poète Leonard Cohen. Malcolm Reid est également l'auteur de Salut, Gadou ! (Toronto, 1982), un roman sur les adolescents de son quartier, et de Poèmes écrits sur l'asphalte (Éditions du docteur Sax, 1999).
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier - MODIANO PATRICK - 9782070146932 version électronique disponible
    Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier MODIANO PATRICK 29,95 $
  2. Couverture du livre Album Gabrielle Roy : édition du centenaire - Ricard François - 9782764623428
    Album Gabrielle Roy : édition du centenaire Ricard François 34,95 $
  3. Couverture du livre Pas pleurer - SALVAYRE LYDIE - 9782021116199 version électronique disponible
    Pas pleurer SALVAYRE LYDIE 29,95 $
  4. Couverture du livre Survivre ! Survivre ! - TREMBLAY MICHEL - 9782760912731
    Survivre ! Survivre ! TREMBLAY MICHEL 24,95 $
  5. Couverture du livre Charlotte - FOENKINOS DAVID - 9782070145683 version électronique disponible
    Charlotte FOENKINOS DAVID 29,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2014 - Gallimard Montréal