suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Spirale. No. 249, Été 2014

Spirale. No. 249, Été 2014

La littérature canadienne en question(s) ?

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Éditeur : Spirale magazine culturel inc. Collection : SPIRALE Date de parution : 28 août 2014 EAN13 / ISBN :

9782924359068

Couverture du livre Spirale. No. 249, Été 2014 - HAENTJENS BRIGITTE - 9782924359068
feuilleter
agrandir
À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Biographie
Metteure en scène d'avant-garde, Brigitte Haentjens fréquente l'école de mime de Lecoq, puis immigre en Ontario en 1977. Directrice artistique du Théâtre du Nouvel-Ontario à Sudbury de 1982 à 1990, Brigitte y laisse sa marque avec, entre autres, sa mise en scène de la pièce «Le chien» (1988) de Jean-Marc Dalpé. Arrivée à Montréal, elle assure la direction artistique de la Nouvelle Compagnie Théâtrale (aujourd’hui le Théâtre Denise-Pelletier) jusqu'en 1994, puis fonde sa propre compagnie, Sibyllines. Intéressée par les textes antiques «Électre» (2000) et «Antigone», (2002) de Sophocle - Brigitte Haentjens préfère toutefois les auteurs contemporains - Beckett, Koltès, Müller. Son «Caligula» (1993) d’Albert Camus évoquait la politique contemporaine et l’univers des conseils d’administration de la haute finance. À travers sa lecture subjective des textes, fréquemment marquée par la psychanalyse, elle explore particulièrement les failles secrètes de l’identité féminine, les jeux entre le pouvoir et le sexuel ainsi que la zone où se rejoignent les mythes et l’inconscient. Brigitte Haentjens est lauréate du prestigieux prix Siminovitch Théâtre (mise en scène) 2007. En théâtre, elle a publié plusieurs pièces en collaboration notamment avec Jean Marc Dalpé. En poésie, elle signe le recueil d’éclats de peine.
Alice Michaud-Lapointe est née à Montréal en 1990. Son premier livre, Titre de transport (Héliotrope, 2014 ; réédition en format de poche, 2016), a été finaliste du Grand Prix littéraire Archambault. En automne 2016 paraît son premier roman, Villégiature.
Professeur adjoint d’études françaises à l’Université d’Alberta, Daniel Laforest mène des recherches sur les transformations des milieux de vie depuis l’après-guerre (urbanité, banlieues, ruralité), et sur leurs représentations dans les littératures et les discours culturels au Québec et au Canada. Il s’intéresse également à l’histoire des traditions du réalisme dans la théorie, la littérature et les médias visuels. Il a publié des articles sur ces sujets en Europe et en Amérique du Nord. Il a aussi réuni et mis en forme des textes inédits de Pierre Perrault publiés sous le titre J’habite une ville (Hexagone, 2009). Il a été Fulbright Fellow à la University of California Santa Cruz de 2006 à 2008. Il est membre exécutif du Centre de littérature canadienne à l’Université d’Alberta.
Né à Brossard en 1980, Daniel Grenier est traducteur et romancier. Il a fait paraître trois livres au Quartanier : La solitude de l’écrivain de fond (essai, 2017), L’année la plus longue (roman, 2015, prix littéraire des Collégiens, finaliste aux Prix du Gouverneur général et au prix des Libraires) et Malgré tout on rit à Saint-Henri (nouvelles, 2012). Il a publié chez divers éditeurs plusieurs traductions d’auteurs canadiens-anglais. Il a rédigé une thèse de doctorat à l’Université du Québec à Montréal sur l’histoire des représentations du romancier dans la fiction américaine du dix-neuvième et du vingtième siècle. L’année la plus longue est paru en France chez Flammarion et paraîtra en anglais au printemps 2017 chez House of Anansi, sous le titre The Longest Year. Il vit à Québec.
Marie-Andrée Lamontagne est écrivain, éditrice, journaliste et traductrice.Elle a dirigé les pages culturelles du quotidien Le Devoir de 1998 à 2003. Actuellement éditrice chez Fides, elle poursuit en même temps une activité d'écrivain et de journaliste.
Élevée en Ontario, mais spécialiste de littérature québécoise, Lori Saint-Martin est fascinée par «les passages entre les langues». Professeure au Département d'études littéraires, elle donne des cours et écrit en français sur des oeuvres pour la plupart rédigées en français, mais elle se passionne depuis toujours pour la littérature canadienne-anglaise, qu'elle s'est mise à traduire il y a une quinzaine d'années.
Hélène Dorion a publié plus d’une vingtaine de livres. Son œuvre, traduite et publiée dans une quinzaine de pays, lui a valu plusieurs distinctions et prix littéraires. Elle a reçu le prix Anne-Hébert pour son récit Jours de sable. En 2005, elle a été la première Québécoise à se voir décerner le prix de l’Académie Mallarmé, remis pour l’ensemble de son œuvre à l’occasion de la parution de Ravir : les lieux, qui lui a aussi valu le prix du Gouverneur général du Canada. En 2006, elle a été reçue à l’Académie des lettres du Québec, et en 2007, elle est décorée de l’Ordre national du Québec. En 2009, elle a obtenu le prix Charles-Vildrac de la Société des Gens de Lettres de France, pour son livre Le Hublot des heures.
Né à Montréal en 1946, Pierre Nepveu est poète, essayiste et romancier et il a enseigné la littérature à l’Université de Montréal de 1978 à 2009. Il a consacré de nombreux travaux critiques à la littérature et à la poésie québécoise contemporaine dans des ouvrages comme Les mots à l’écoute (réédition Nota Bene 2002) et L’écologie du réel (Boréal, 1988; 1999). Essayiste, il est aussi l’auteur d’Intérieurs du Nouveau Monde, qui a obtenu le prix du Gouverneur général en 1998, de Lectures des lieux et d’un recueil de ses chroniques de poésie parues dans le magazine Spirale, La poésie immédiate aux Éditions Nota Bene (2008). Il a fait paraître avec Laurent Mailhot en 2007 une nouvelle édition de l’anthologie La poésie québécoise des origines à nos jours(Typo). Comme poète, il est notamment l’auteur de Romans-fleuves et Lignes aériennes, parus aux Éditions du Noroît et qui ont tous deux obtenu le prix du Gouverneur général, en 1997 et 2002. La rétrospective de son œuvre poétique, Le sens du soleil. Poèmes 1969-2002, a été publiée aux Éditions de l’Hexagone. Depuis plusieurs années, il se consacre, avec Marie-Andrée Beaudet, à l’édition de l’œuvre éparse de Gaston Miron, dont il prépare en même temps la biographie. Il a obtenu du Gouvernement du Québec le prix Athanase-David pour l’ensemble de son œuvre en 2005. Il est membre de l’Académie des lettres du Québec.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Derniers souverains - Simard Emmanuel - 9782924671092
    Derniers souverains Simard Emmanuel 16,00 $
  2. Couverture du livre Ils vont tuer Robert Kennedy - DUGAIN MARC - 9782072697104 version électronique disponible
    Ils vont tuer Robert Kennedy DUGAIN MARC 37,95 $
  3. Couverture du livre Cette chose étrange en moi - PAMUK ORHAN - 9782070113682 version électronique disponible
    Cette chose étrange en moi PAMUK ORHAN 42,95 $
  4. Couverture du livre Tangvald - Kemeid Olivier - 9782847207910 version électronique disponible
    Tangvald Kemeid Olivier 32,95 $
  5. Couverture du livre Homo deus : une brève histoire de l'avenir - Harari Yuval Noah - 9782226393876 version électronique disponible
    Homo deus : une brève histoire de l'avenir Harari Yuval Noah 36,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2017 - Gallimard Montréal