suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Nuit blanche, magazine littéraire. No. 149, Hiver 2018

Nuit blanche, magazine littéraire. No. 149, Hiver 2018

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Éditeur : Nuit blanche, le magazine du livre Date de parution : 18 janvier 2018 EAN13 / ISBN :

9782924611104

Couverture du livre Nuit blanche, magazine littéraire. No. 149, Hiver 2018 - Leclerc Suzanne - 9782924611104
feuilleter
agrandir
À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Ce qu’en dit l’éditeur
Ce numéro d’hiver 2018 clôt bellement le 35e anniversaire de Nuit blanche avec en couverture la romancière d’origine innue Naomi Fontaine. Cette année ont été mis au premier plan de jeunes auteurs prometteurs de 35 ans ou moins, soit Maude Veilleux dans le numéro printanier, Christian Guay-Poliquin dans celui d’été et Erika Soucy dans celui d’automne. Dans « Codes et voix innues contemporaines », Jean Désy signale à juste titre l’apport de Naomi Fontaine à l’expression d’une parole « autochtone et littéraire et québécoise qui n’avait pas encore été mise en forme », de même que l’engagement de Joséphine Bacon et de Natasha Kanapé Fontaine : porte-voix de leur communauté qui enrichissent la littérature et la société québécoises. Dans ce numéro, lisez aussi une entrevue avec le poète-éditeur Rodney Saint-Éloi, « Guy Gauthier, Off-Off Saint-Boniface », des articles sur Niviaq Korneliussen, Georges Leroux, Richard Ford, Yuval Noah Harari et bien plus.
Biographie
Consultante en gestion internationale depuis une trentaine d’années, spécialisée en management des organisations, Michèle Bernard travaille surtout en Europe, aux États-Unis et au Québec. Titulaire d’un diplôme de MBA de HEC-Montréal, elle mène en parallèle une carrière de chargée de cours dans le milieu universitaire québécois et européen et une autre de journaliste. Ses articles portent essentiellement sur la géopolitique et l’expression culturelle des pays d’Europe centrale. Michèle Bernard publie aussi des entrevues d’auteurs et des commentaires de lecture pour le magazine littéraire Nuit blanche.
Jean Désy a terminé des études de médecine avant d'entreprendre un doctorat en littérature à l'Université Laval, puis une maîtrise en philosophie. Depuis, il vogue entre le Sud et le Nord, entre l'écriture et l'enseignement, entre la pratique de la médecine et la littérature. Il a publié plusieurs romans, nouvelles, essais et récits, notamment Nepalium Tremens (XYZ, 2011), Toundra-Tundra et L’esprit du Nord (XYZ, 2010), qui ont remporté plusieurs prix.
Pierre-Luc Landry est né en 1984 dans les environs de Thetford Mines, au Québec. Il est professeur adjoint au Département d’études françaises du Collège militaire royal du Canada, à Kingston, et éditeur à La Mèche, à Montréal. Son premier roman, «L’équation du temps», a été finaliste au Prix des lecteurs Radio-Canada en 2014.
Journaliste, critique, essayiste, observateur attentif de la société contemporaine, Laurent Laplante est très actif dans le monde des lettres au Québec.
Né à Winnipeg en 1945, J.R. Léveillé est l’auteur d’une vingtaine d’oeuvres (romans, poésie, essais) publiés au Manitoba, en Ontario, au Québec et en France. À la fin des années 1960, il entreprend des études de maîtrise et de doctorat en littérature française et a été boursier des gouvernements du Canada et de la France. De 1973 à 1980, il réside en Ontario et au Québec où il enseigne. En 1981, il revient au Manitoba et poursuit une carrière comme journaliste et réalisateur à Radio-Canada jusqu’en 2006. J.R. Léveillé a réalisé des portraits d’auteurs pour la télévision, dirigé des numéros spéciaux de revues littéraires et il est un conférencier invité à de nombreuses rencontres nationales et internationales. Il est directeur littéraire aux Éditions du Blé et siège au conseil du Winnipeg International Writers Festival. J.R. Léveillé est lauréat du Prix Champlain 2002 du Conseil de la Vie française en Amérique, ainsi que du Prix Rue-Deschambault 2003 de la province du Manitoba pour son roman, Le soleil du lac qui se couche; il a reçu le Prix littéraire du Manitoba français en 1994 pour sa poésie et le Prix du Consulat général de France à Toronto en 1997 pour l’ensemble de son oeuvre. En 1999, il fut intronisé au Temple de la renommée de la Culture au Manitoba pour sa contribution à la littérature et a été récipiendaire du Manitoba Lifetime Writing and Publishing Award en 2007. Un colloque international sur son oeuvre a eu lieu à Saint-Boniface en 2005. En février 2012, le Prix de distinction en arts du Manitoba. Son recueil de poésie Poème Pierre Prière (2012) a remporté les prix Lansdowne de poésie et Manuela Dias de conception graphique en édition en 2012.
Née à Québec, Thérèse Lamartine habite Longueuil. Elle a étudié le journalisme, les communications et le cinéma à l’Université de Montréal. Elles, cinéastes... ad lib est paru en 1985 aux Éditions du Remue-Ménage. Plus récemment, elle a publié un roman, Soudoyer Dieu (JCL, 2009), ainsi qu’une anthologie, Le féminin au cinéma (Éditions Sisyphe, 2010). Avant de se consacrer à l’écriture, elle a occupé le poste de directrice de Condition féminine Canada, au Québec et au Nunavut. Elle travaille depuis quelques années sur un dictionnaire mondial des femmes cinéastes, un projet répertoriant à ce jour plus de 2400 noms.
Bruno Lemieux est né à Sherbrooke. Professeur de littérature et de communication depuis plus de 20 ans, il s’intéresse à la production contemporaine et à la transmission de la culture ; à cet égard, il compte parmi les fondateurs du Prix littéraire des collégiens. Au fil des ans, il a animé des causeries littéraires, tant à Montréal et Québec qu’en région, et collaboré aux Correspondances d’Eastman. Sur le plan de la création littéraire, il privilégie les textes courts, des nouvelles et des suites de poésie qu’on peut lire dans diverses revues. Photo : Sylvain Martel
Québécois de naissance et Acadien d'adoption, David Lonergan a enseigné au secondaire (1966-1975), cofondé deux troupes de théâtre professionnel (La Famille Corriveau à Longueuil, 1973-1977; Pince-Farine en Gaspésie, 1978-1992) pour lesquelles il écrit (seul ou en collectif) une vingtaine de pièces dont «Les Otages» (1987). Parallèlement, il travaille dans des journaux, à la radio et à la télévision, et publie divers ouvrages dont «Blanche» (roman, 1989) et «La Bolduc, la vie de Mary Travers» (1992). En 1994, il déménage à Moncton où il travaille pour différents organismes culturels. Depuis 2001, il enseigne le journalisme et l’histoire du théâtre à l’Université de Moncton. Il a publié «La création à cœur : l’histoire du théâtre l’Escaouette» (2000), «L’homme qui était sans couleurs» (2003), et participé à la création d’«Ode à l’Acadie» (2004) comme recherchiste et auteur des textes. Depuis novembre 1994, il tient une chronique sur la production culturelle acadienne dans le quotidien L’Acadie Nouvelle, et a publié plusieurs articles sur la littérature.
Sévryna Lupien est détentrice d'une maîtrise et d'un baccalauréat en arts visuels et médiatiques. Elle est formatrice en arts, et ses œuvres ont été exhibées dans de nombreuses expositions solos et collectives. Elle est également libraire à la Coopsco Sainte-Foy, à Québec. Je ne suis pas de ceux qui ont un grand génie est son premier roman.
François Ouellet est professeur titulaire de littérature à l’Université du Québec à Chicoutimi. Il est aussi directeur de la collection « Sillage » aux Éditions Nota Bene, membre du Conseil d’administration du CIEF et membre régulier du centre de recherche Figura, du Comité de lecture de la revue Aden. Paul Nizan et les années trente, du Comité de rédaction de la revue Nuit Blanche entre autres et de l’association des Amis de Jean Prévost. Il est spécialiste du roman français de l’entre-deux-guerres, du roman québécois contemporain et de la littérature franco-ontarienne, notamment de l’œuvre de Daniel Poliquin. Il a publié une vingtaine d’ouvrages.
Judy Quinn est l'auteure de trois recueils de poésie parus au Éditions du Noroît : L'émondé (2008), Six heures vingt (2010) et Les damnés inflationnistes (2012). Son premier roman, Hunter s'est laissé couler, a remporté le prix Robert-Cliche 2012.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Oeuvre du Grand Lièvre filou (L') - BOUCHARD SERGE - 9782897730727 version électronique disponible
    Oeuvre du Grand Lièvre filou (L') BOUCHARD SERGE 19,95 $
  2. Couverture du livre Revue Lettres québécoises 171: Serge Bouchard - COLLECTIF - 9782924360279
    Revue Lettres québécoises 171: Serge Bouchard COLLECTIF 12,00 $
  3. Couverture du livre Lambeau (Le) - Lançon Philippe - 9782072689079 version électronique disponible
    Lambeau (Le) Lançon Philippe 37,95 $
  4. Couverture du livre Chute des frères Lehman (La) - Massini Stefano - 9782211235136 version électronique disponible
    Chute des frères Lehman (La) Massini Stefano 42,95 $
  5. Couverture du livre Querelle de Roberval - Lambert Kevin - 9782924666524 version électronique disponible
    Querelle de Roberval Lambert Kevin 22,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2018 - Gallimard Montréal