suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Littérature  / Littérature québécoise et canadienne  / Malgré tout on rit à Saint-Henri

Malgré tout on rit à Saint-Henri

Disponible sur commande Disponibilite_info
Si ce titre est disponible à Montréal, nous le recevrons dans les 5 jours (week-ends et jours fériés exclus) et vous l’expédierons dès sa réception. Si ce titre n’est pas disponible à Montréal, la commande prendra entre 4 à 6 semaines. Si ce titre est manquant, nous ne pourrons vous l’obtenir que si une réimpression est en cours. Le délai de commande est alors incertain. La date de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste, qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de un à trois jours.

Éditeur : LE QUARTANIER Date de parution : 10 avril 2012 Rayon : LITTERATURE QUEBECOISE Format : Broché EAN13 / ISBN :

9782896980291

Couverture du livre Malgré tout on rit à Saint-Henri - Grenier Daniel - 9782896980291
feuilleter
agrandir
Disponible sur commande Disponibilite_info
Si ce titre est disponible à Montréal, nous le recevrons dans les 5 jours (week-ends et jours fériés exclus) et vous l’expédierons dès sa réception. Si ce titre n’est pas disponible à Montréal, la commande prendra entre 4 à 6 semaines. Si ce titre est manquant, nous ne pourrons vous l’obtenir que si une réimpression est en cours. Le délai de commande est alors incertain. La date de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste, qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de un à trois jours.

À lire
« Un premier recueil de nouvelles éclaté et éclectique qui a pour sujet principal le quartier Saint-Henri à Montréal. Les bavardages et les petits événements des alentours se confondent avec les errances des personnages. On s'amuse et on s'ennuie à Saint-Henri, on rit jaune et on s'excite pour un rien, histoire de battre en retraite la solitude. Bien que ce recueil soit inégal comme le sont presque toujours les premiers livres, il donne à lire un auteur à l'esprit désinvolte doué pour dessiner des personnages décalés. »

extrait sélectionné

Ma mère me dit jamais rien, c'est pour ça que ce matin en la voyant brailler de même j'ai rien dit, elle a rien dit non plus, on s'est rien dit parce qu'on se dit jamais rien, et j'ai seulement pensé à cette fois-là, à ce matin-là quand tout allait mal dans ma vie, vraiment mal, mon père venait de mourir d'un infarctus sorti de nulle part, ma blonde venait de me laisser pour Pierre Lapointe, en me disant qu'elle était sûre sûre sûre de pouvoir le faire virer de bord, mais tu l'as jamais rencontré, tu fais juste triper sur sa musique pis sa voix forcée de Français de France, pis en plus il est gay comme Crésus.

Ce qu’en dit l’éditeur
On dit qu’à Saint-Henri, tout est possible. Ici, les filles ressemblent toutes à des actrices de cinéma et Louis Cyr est encore assez fort pour porter n’importe quel destin sur ses épaules. Toutes les lignes du métro convergent et le bruit de fond de l’autoroute n’empêche pas les gens de rêver ‒ à un avenir meilleur, à leur lointain pays tropical. On dit qu’ici des histoires s’écrivent, malgré tout, au milieu des obsessions débridées, des défaillances technologiques et des quiproquos. Sous les viaducs du CN et dans les replis de la fiction, on croise aussi bien des gangsters ineptes que des aînés en fugue ou des amoureuses désillusionnées. Plongée vertigineuse dans l’humanité d’un lieu, fruit d’un enthousiasme qui pourrait bien faire déborder le canal de Lachine, Malgré tout on rit à Saint-Henri raconte les tribulations d’une myriade de personnages hauts en couleur et nous livre au fil des pages quelques-uns de leurs secrets les moins glorieux. C’est avec une oreille à l’affût des ouï-dire et un penchant pour l’insolite et le grotesque que Daniel Grenier s’aventure dans le quartier mythique de Florentine Lacasse, d’Yvon Deschamps et d’Oscar Peterson. À travers ces nouvelles, portraits, confessions et errances, Saint-Henri se dévoile pas à pas. Ou se dissimule peu à peu.
Biographie
Né à Brossard en 1980, Daniel Grenier est traducteur et romancier. Il a fait paraître trois livres au Quartanier : La solitude de l’écrivain de fond (essai, 2017), L’année la plus longue (roman, 2015, prix littéraire des Collégiens, finaliste aux Prix du Gouverneur général et au prix des Libraires) et Malgré tout on rit à Saint-Henri (nouvelles, 2012). Il a publié chez divers éditeurs plusieurs traductions d’auteurs canadiens-anglais. Il a rédigé une thèse de doctorat à l’Université du Québec à Montréal sur l’histoire des représentations du romancier dans la fiction américaine du dix-neuvième et du vingtième siècle. L’année la plus longue est paru en France chez Flammarion et paraîtra en anglais au printemps 2017 chez House of Anansi, sous le titre The Longest Year. Il vit à Québec.
Du même auteur
Ce livre a été associé à la Vitrine : 10 ans des éditions Le Quartanier
Ce livre a été associé à la Vitrine : Le Prix des libraires du Québec 2013
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2017 - Gallimard Montréal