suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Les écrits. No. 150, Été 2017

Les écrits. No. 150, Été 2017

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Éditeur : Les écrits Date de parution : 24 juillet 2017 EAN13 / ISBN :

9782924558225

Couverture du livre Les écrits. No. 150, Été 2017 - FOURNIER DANIELLE - 9782924558225
feuilleter
agrandir
À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Ce qu’en dit l’éditeur
Des rues de Montréal au village nordique de Salluit, de la Bretagne du Nord à l’Afrique du Sud, en passant par la Grèce antique et la Bulgarie postsoviétique, le 150e numéro de la revue Les écrits a beaucoup voyagé. Il a ramené de ses périples de nouveaux extraits inédits des carnets d’André Major ; des récits de Laure Morali, Benjamin Hoffmann, André Carpentier, Jean Désy et Vincent Brault ; des poèmes de Michaël La Chance, Patrice Desbiens, Jonathan Lamy, Laurent Cauchon et Jean-François Bernier ; une œuvre théâtrale de Dario Larouche ; une suite de poèmes bulgares traduits par Marie Vrinat ; et des chroniques littéraires de Sherry Simon et Raymond Gervais, qui signe aussi dans ce numéro un portfolio d’œuvres visuelles inspirées par la musique et qui explorent les rapports entre la vue et l’ouïe, le regard et l’écoute, le regard qui écoute…
Biographie
Danielle Fournier est née à Montréal où elle vit toujours. Parmi les livres qu'elle a publiés au Québec soulignons : Personne d'autre que l'amour et Langue éternelle (Le  Noroît), Ne me dis plus jamais qui je suis (Trois), Objets : cris et Poèmes perdus en Hongrie (VLB éditeur), finaliste du Grand Prix du Festival international de poésie de Trois-Rivières et prix Alain-Grandbois de l'Académie des lettres du Québec, et Il n'y a rien d'intact dans ma chair (l'Hexagone), finaliste du Prix du Gouverneur général. Danielle Fournier a aussi publié des récits, L'empreinte (VLB éditeur), Le chant unifié (Leméac), un essai sur la littérature et le féminin, Dire l'autre (Fides) et effleurés de lumière (l'Hexagone), lauréat des Prix littéraires du Gouverneur général, catégorie poésie. Elle a publié en France Projet d'un amour, entre autres choses, occidental (Brandes), Dans le roc, la blessure du vent (Aumage) et Je reconnais la patience de l'arbre (Tarabuste). De plus, elle a codirigé l'anthologie Lignes de métro (VLB éditeur), qui réunissait des écrivains de Belgique, de France, du Québec et de la Suisse, ainsi qu'un numéro de la revue Estuaire (Jour de marché) dont le thème était « Le chant des villes », et qui a donné lieu à un spectacle à Paris dans le cadre du Printemps des poètes, en 2006. Plus récemment, elle a fait paraître « Rêver Québec » dans la revue L'Arbre à paroles (Belgique).
Danielle Fournier a participé à de nombreux événements en lien avec la poésie au Québec et à l'étranger. Elle a été écrivaine en résidence à Saorge, en France (au printemps 2004), poète invitée par le Printemps des poètes à Grasse et à Saorge (au printemps 2004 et en 2008) et invitée à la Semaine de la Francophonie à Gênes (toujours au printemps 2004). L'été de la même année, son écriture a fait l'objet d'une présentation d'Annie Leclerc suivie d'une lecture à la Maison des écrivains à Paris. Écrivaine invitée en Hongrie, aux Universités Pázmany Péter, Piliscaba, Pécs et Szeged (à l'automne 1998, puis en 2004), elle a aussi enseigné et présenté son travail en Roumanie, à Iasi, Galati et Konstanza. De plus, elle a été invitée par La Traductière, festival franco-anglais de poésie dirigé par Jacques Rancourt dans le cadre du Marché de la poésie, au Printemps des poètes et aux Parvis poétiques (été 2005). En 2007, elle a pris part au Festival de poésie de Namur et de Bron, puis, à l'automne, elle a prononcé une conférence sur la littérature des femmes au Québec à la Technische Universität de Berlin et a participé à une lecture de poésie à Innsbruck en compagnie de Nicole Brossard. Au printemps 2008, elle était présente au Printemps des poètes à Alger et, pour la deuxième fois, au Printemps poétique de La Suze-sur-Sarthe, en France.
Elle a donné des conférences à l'Université du Québec à Montréal, à l'Université de Montréal, à l'Université de Sherbrooke et à l'Université d'Ottawa et a participé au Festival international de poésie de Trois-Rivières à de nombreuses reprises. Elle a enseigné la littérature durant plusieurs années au collège et à l'université.
Laure Morali, née en 1972, passe son enfance en Bretagne. À l’âge de vingt ans, elle part étudier au Québec. Elle écrit : poèmes, nouvelles et récits. La route des vents paraît en 2002 aux éditions de la Part Commune. D’autres voyages à travers les trois Amériques comme réalisatrice de films documentaires, et Laure se pose à Montréal qu’elle voit comme un carrefour. Elle publie le recueil La terre cet animal (2003) et le roman Traversée de l’Amérique dans les yeux d’un papillon (2010) et Orange sanguine (2014) chez Mémoire d’encrier. Au sein de cette maison d’édition, elle rassemble des auteurs amérindiens et des auteurs québécois dans un recueil de correspondances qu’elle initie : Aimititau ! Parlons-nous ! (2008), puis codirige avec Rodney Saint-Éloi le livre disque Les bruits du monde (Coup de coeur Charles Cros 2013). En août 2013, Comment va le monde avec toi paraît aux éditions publie.net/publie.papier. Elle anime des ateliers d’écriture. Son site : lauremorali.net.
Benjamin Hoffmann est né en 1985. Après des études de lettres et de philosophie à l’École Normale Supérieure, à la Sorbonne, puis à l’université de Yale, il est actuellement professeur assistant à l’université d’État de l’Ohio (OSU). Il a déjà publié aux Éditions Gallimard Père et fils (L’Arpenteur, 2011).
Après ses flâneries dans les ruelles montréalaises (Ruelles, jours ouvrables, 2005), André Carpentier s’est plongé quelques années dans l’ordinaire quotidien des cafés, carnet à la main, y consignant ses observations, impressions et intuitions, y ouvrant sa « géographie affective ». Il invite ici le lecteur à sortir flâner dans ses propres cafés, puis à revenir à une lecture par bribes de ce livre, s’il le veut bien, pour dialoguer avec lui.
Jean Désy a terminé des études de médecine avant d'entreprendre un doctorat en littérature à l'Université Laval, puis une maîtrise en philosophie. Depuis, il vogue entre le Sud et le Nord, entre l'écriture et l'enseignement, entre la pratique de la médecine et la littérature. Il a publié plusieurs romans, nouvelles, essais et récits, notamment Nepalium Tremens (XYZ, 2011), Toundra-Tundra et L’esprit du Nord (XYZ, 2010), qui ont remporté plusieurs prix.
Vincent Brault est né à Montréal en 1978. Il a publié des essais, des nouvelles et des récits dans plusieurs revues littéraires. Son plus récent essai, Le paradoxe déambulant, a paru dans le collectif Z pour Zombie aux PUM. Vincent Brault enseigne aussi la philosophie au Cégep, s’intéresse au confucianisme et donne régulièrement des conférences sur Schopenhauer.
Philosophe et écrivain, Michaël La Chance est professeur d'histoire et de théorie de l'art à l'Université du Québec à Chicoutimi.
Patrice Desbiens est né à Timmins en 1948. Il est considéré comme l’un des écrivains majeurs de l’Amérique française. Fidèle à la maison d’édition sudburoise Prise de parole depuis 1974, il y a publié vingt titres. Il a reçu le prix Champlain en 1997 pour son recueil « Un pépin de pomme sur un poêle à bois », et le prestigieux prix des Terrasses Saint-Sulpice en 1998 pour « La fissure de la fiction ». Patrice Desbiens a été finaliste au prix du gouverneur général du Canada pour « Dans l’après-midi cardiaque » en 1985. Musicien tout autant que poète, il a l’habitude des lectures publiques. Il s’est produit sur scène aux côtés du musicien René Lussier, à Montréal. Ses textes ont été interprétés par Chloé Sainte-Marie. Patrice Desbiens vit aujourd’hui à Montréal.
Jonathan Lamy est poète, performeur, critique et chercheur. Il a complété un doctorat interdisciplinaire en sémiologie à l’Université du Québec à Montréal et a ensuite été chercheur postdoctoral à l’Université du Québec à Chicoutimi et à l’Université Laval. Sa pratique en performance conjugue la poésie sonore, la poésie-action et l’intervention dans l’espace public. Membre des comités de rédaction d’Inter, art actuel et d’Exit, revue de poésie, il est aussi conseiller littéraire pour Mémoire d’encrier et responsable de la vidéopésie pour le Festival de la poésie de Montréal. Certains de ses poèmes ont été traduits en anglais et en mandarin. AU NOROÎT, il a fait paraître «La vie sauve» (2016), «Je t’en prie» (2011) et «Le vertige dans la bouche »(2005, collection« Initiale »). Photo : Rachel McCrum
Jean-François Bernier est né à Montmagny et vit et écrit à Montréal. Après des études dans différentes universités, l’enseignement de la philosophie à l’Université de Montréal correspond à une vocation éprouvée au terme comme insatisfaisante et finalement interrompue. En marge de ces activités professionnelles, il publie «Le dormeur accompagné de son ombre blanche» (2011, L’Hexagone) et de courtes séries de poèmes dans les «Écrits». L’écriture de poésie s’accompagne d’une réflexion continuelle sur le sens du travail poétique, réflexion qui culmine avec la rédaction d’un essai en voie d’achèvement portant sur la lecture sartrienne de l’œuvre poétique de Baudelaire. Au Noroît, «Entouré par la nuit dans le palais des signes» (2018) est son premier titre.
Sherry Simon est professeure au Département d’études françaises de l’Université Concordia. Elle est l’auteure notamment de Traverser Montréal. Une histoire culturelle par la traduction (2008).
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Un lien familial - BISMUTH NADINE - 9782764625637 version électronique disponible
    Un lien familial BISMUTH NADINE 27,95 $
  2. Couverture du livre Vraie vie (La) - Dieudonné Adeline - 9782378800239 version électronique disponible
    Vraie vie (La) Dieudonné Adeline 29,95 $
  3. Couverture du livre Vérité sort de la bouche du cheval (La) - Alaoui Meryem - 9782072777929
    Vérité sort de la bouche du cheval (La) Alaoui Meryem 39,95 $
  4. Couverture du livre Somme de nos folies (La) - Kow Shih-Li - 9782843048302
    Somme de nos folies (La) Kow Shih-Li 39,95 $
  5. Couverture du livre Ca raconte Sarah - Delabroy-Allard Pauline - 9782707344755
    Ca raconte Sarah Delabroy-Allard Pauline 29,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2018 - Gallimard Montréal