suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Les écrits. No. 142. Novembre 2014

Les écrits. No. 142. Novembre 2014

60 ans de création. Passage de témoins : 20 duos

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Éditeur : Les écrits Date de parution : 06 avril 2017 EAN13 / ISBN :

9782924558010

Couverture du livre Les écrits. No. 142. Novembre 2014 - KATTAN EMMANUEL - 9782924558010
feuilleter
agrandir
À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Ce qu’en dit l’éditeur
Le numéro 142 de Les écrits passera à l’histoire comme le premier de deux volumes soulignant les 60 ans de la revue. Intitulés « Passage de témoins », chacun des volumes rassemblent vingt duos d’écrivains jeunes et moins jeunes témoignant de l’éternelle jeunesse d’une littérature qui a atteint, à l’instar de la revue, une grande maturité et un plein épanouissement à travers plus d’un demi-siècle d’épreuves et d’expériences qui n’ont cessé de la renforcer. Un passage de poètes, de romanciers et d’essayistes saisi au moment où le « bâton à message » que représente la parole-témoin passe de main en main ou de bouche en bouche pour assurer la transmission de la voix et du regard que la littérature consacre depuis toujours à notre monde et à son histoire.
Biographie
Né en 1928, Naïm Kattan a étudié à l’Université de Bagdad, puis à la Sorbonne, à Paris. Immigré au Canada en 1954, il a dirigé le Service des lettres et de l’édition au Conseil des Arts à Ottawa pendant une trentaine d’années. Il est l’auteur de nombreux écrits, couronnés de prix illustres.
Né en 1976, Jean-Simon DesRochers est un chercheur doctoral en Études littéraires à L’UQÀM. Il a publié deux recueils de poésie chez le même éditeur : L’Obéissance impure (2001) - Mention au Prix Jacqueline-Déry-Mochon 2002 et Parle seul (2003) - Prix Émile-Nelligan 2003 Il a publié dans les revues Zinc et Dialogis (il était le directeur de ce défunt périodique)
Menant en parallèle des carrières d’écrivain et d’acteur, Robert Lalonde est l’auteur de nombreux romans (La Belle Épouvante, Le Dernier Été des Indiens, Le Petit Aigle à tête blanches), nouvelles (Où vont les sizerins flammés en été ? Espèces en voie de disparition), et carnets (Le Monde sur le flanc de la truite, Iotékha’).
Martine AUDET est l’auteure de plusieurs livres de poésie et de deux albums pour enfants. Elle participe à différents événements littéraires et artistiques et ses poèmes paraissent régulièrement dans des ouvrages collectifs du Québec ou d’ailleurs. Entre autres distinctions, elle a reçu le prix Alphonse-Piché, le prix Estuaire des Terrasses St-Sulpice, le prix Alain-Grandbois de l’Académie des lettres du Québec et a été, par trois fois, finaliste au prix du Gouverneur général ainsi qu’à celui du Festival de poésie de Trois-Rivières. Liant parfois photographie et peinture à son écriture, elle a également illustré le livre de poèmes pour enfants de Michel Van Schendel. AU NOROÎT, elle a publié «Tête première / Dos / Contre dos» (2014), «Des voix stridentes ou rompues» (2013), «Orbites» (2011), «Doublures» (1998) et «Les murs clairs» (collection «Initiale», 1996).
Poète, romancière, essayiste lauréate de plusieurs prix littéraires, Nicole Brossard signe ici son dixième roman, après notamment Le désert Mauve (1987), Baroque d'aube (1995), et Hier (2001). Ses livres sont traduits en plusieurs langues.
Né à Jonquière en 1963, Hervé Bouchard a fait paraître au Quartanier Numéro six (2014), Parents et amis sont invités à y assister (2006, Grand Prix du livre de Montréal et Prix du roman du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean) et Mailloux, histoires de novembre et de juin (2006), dont l’édition originale a été publiée à L’effet pourpre en 2002. En collaboration avec l’illustratrice Janice Nadeau, il a aussi publié Harvey à La Pastèque en 2009, pour lequel il a été récompensé d’un Prix du Gouverneur général. Il est professeur de lettres au Cégep de Chicoutimi. En 2016, il publie au Quartanier Le faux pas de l’actrice dans sa traîne, réécriture pour la scène de Parents et amis sont invités à y assister. Au même moment paraît Le père Sauvage.
Après Histoires cruelles et lamentables et Petites morts et autres contrariétés, Jean-Pierre Vidal poursuit dans ce recueil où les chutes abondent, son épinglage des travers contemporains et des défaites que, toujours et partout, nous nous cherchons pour survivre. Tour à tour emportée ou minimaliste sa prose est un scalpel qui découpe, défait, charcute. Avec un suprême doigté.
Née à Montréal en 1945, Denise Desautels a publié, au Québec et à l’étranger, plus de trente recueils de poèmes et livres d’artistes qui lui ont valu de nombreux prix littéraires, notamment le prix Quebecor du Festival International de Poésie de Trois-Rivières pour Leçons de Venise (Le Noroît, 1991), le prix du Gouverneur général du Canada pour Le saut de l'ange (Le Noroît et L'Arbre à paroles, 1992), et les prix de la Société des écrivains canadiens et de la Société Radio-Canada pour Tombeau de Lou (Le Noroît, 2000). À l’automne 2004, Mémoires parallèles, une anthologie de son travail poétique — choix et présentation de Paul Chamberland —, paraissait aux Éditions du Noroît.
Yann Martel est l’auteur du roman L’histoire de Pi qui lui a valu le Man Booker Prize. Il vit présentement à Saskatoon.
Benoit Jutras est né à Montréal. Il remporta le prix Émile-Nelligan pour son premier recueil, Nous serons sans voix. Ses trois autres titres, L’étang noir, L’année de la mule et Verchiel, lui ont valu d’être finaliste à de nombreux prix.
Marcel Labine est né à Montréal. Ses derniers recueils sont Le tombeau où nous courons (Grand Prix Québecor du Festival international de la poésie, Prix du Festival de la poésie de Montréal) et Promenades dans nos dépôts lapidaires (finaliste au Grand Prix du livre de Montréal).
Yvon Rivard est professeur de lettres françaises et québécoises et de création littéraire à l’Université McGill. Après Mort et Naissance de Christophe Ulric (1976), puis L’Ombre et le Double (1979), son œuvre romanesque s’épanouit dans la trilogie que forment Les Silences du corbeau (1986, Prix du Gouverneur général), Le Milieu du jour (1995, Grand Prix du livre de la Ville de Montréal) et Le Siècle de Jeanne (2005, Grand Prix du livre de la Ville de Montréal).
Jean-Marc Desgent est né à Montréal en 1951. Depuis 1974, il a fait paraître une vingtaine de titres et remporté de nombreux prix dont le Grand Prix du FIPTR et le Prix du Gouverneur Général.
Guillaume Asselin termine actuellement une thèse de doctorat sur les métamorphoses du sacré dans la littérature moderne et contemporaine, au sujet desquelles il a publié quelques essais et prononcé plusieurs conférences. Il a co-dirigé deux ouvrages : le premier, en collaboration avec Jean-François Bourgeault, autour de l'oeuvre du philosophe Giorgio Agamben, sous le titre La littérature en puissance, paru en 2006 aux éditions VLB. Le second, en collaboration avec Pierre Ouellet, consacré aux rapports entre écriture et chamanisme et paru en 2007 aux éditions VLB sous le titre Puissances du verbe.
Pierre Ouellet est né à Québec en 1950. Poète, romancier, essayiste, il a publié une quarantaine de livres et fait paraître une quinzaine d’ouvrages collectifs. Il a reçu le Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie essai à deux reprises, pour « À force de voir ». « Histoire de regards », paru en 2005, et « Hors-temps ». « Poétique de la posthistoire », publié en 2008, le prix Spirale Eva-Le-Grand pour « Où suis-je ? Paroles des Égarés », publié en 2010, le Grand Prix Québecor du Festival international de la poésie pour « Dépositions », paru en 2007 et le prix Ringuet pour « Légende dorée », publié en 1997. Le gouvernement du Québec lui a décerné en 2015 le prix Athanase-David pour l’ensemble de son œuvre.
Monique DELAND, poète et critique littéraire, a reçu plusieurs prix dont, récemment, le prix Alain-Grandbois de l’Académie des Lettres du Québec (pour Miniatures, balles perdues et autres désordres, Noroît, 2008) ainsi que le prix Félix-Antoine-Savard 2010. Elle est actuellement membre du comité de rédaction de la revue Les écrits, ainsi que membre élue à l’Académie des Lettres du Québec. AU NOROÎT, elle a publié «La nuit, tous les dieux sont noirs» (2014), «Généalogie des corps surpeuplés» (2011), «Miniatures, balles perdues et autres désordres» (2008, prix Alain-Grandbois), «Le Nord est derrière moi» (2004) et «L’intuition du rivage» (2000). photo de l'auteure : Michel Biron
Filippo Palumbo est chercheur associé à la Chaire de recherche en esthétique et poétique ( UQAM ). Parmi ses contributions récentes : «Le problème du gnosticisme» ( Trahir ) ; «Le décalage de l'âme : nihilisme et schizophrénie» ( Trahir ), «Descente dans l'imagination créatrice» ( Spirale ), «Les héritiers déshérités» ( Phares ) ; «Thérapeutique de la réfutation dans le Parménide de Platon»  ( Phares ).
Né en 1939 à Longueuil, Paul Chamberland, après des études en philosophie et en littérature, a enseigné, notamment la création littéraire, dans des établissements d’études collégiales et supérieures, dont l’Université du Québec à Montréal, où il a été professeur au Département d’études littéraires de 1992 à 2004. Auteur de recueils de poèmes et d’essais, il a régulièrement participé à des lectures de poésie ou à des colloques universitaires tant au Québec qu’à l’étranger. Membre de l’Académie des lettres du Québec depuis 2006.
Perrine Leblanc est née à Montréal en 1980. Elle travaille dans l’édition. D’elle, les Éditions Gallimard ont publié deux romans, Kolia (collection blanche, 2011) et Malabourg (2013).
Catherine Mavrikakis est née à Chicago en 1961 et vit à Montréal depuis toujours. Elle est l'auteure de quatre romans et d'un oratorio, Omaha Beach (2008). Son plus récent livre, le retentissant Ciel de Bay City, lui a valu le Grand Prix de la Ville de Montréal en 2008. http://catherinemavrikakis.com/
Louise Bouchard a publié deux romans et trois recueils de poésie, dont L’inséparable, Grand Prix littéraire du Journal de Montréal, et Entre les mondes, Prix de poésie Terrasses Saint-Sulpice de la revue Estuaire.
Louise Cotnoir, poète, nouvelliste, essayiste et maintenant romancière, est l’auteure de vingt et une oeuvres. Elle est finaliste, en 2006, pour le Prix littéraire du Gouverneur général (poésie), grâce à Les îles (Éditions du Noroît). Auteure plurielle, elle a fait paraitre un diptyque poétique aux Éditions du Noroît autour de la notion de soeur, dont le premier volet, Les soeurs de, en 2011 et le second, Vanessa Bell, soeur de Virginia Woolf, en 2016. En 2009, elle publie Le cahier des villes (L’instant même), un recueil de nouvelles qui complète sa Trilogie des villes amorcée en 1993 avec La déconvenue, puis Carnet américain (2003). Le frère d’Antigone est son premier roman.
Née à Casablanca, Christine Palmiéri vit au Québec depuis 1971. Elle partage son temps entre son travail d'écriture et sa production plastique. Elle dirige la revue électronique Archée (www.archee.qc.ca) qui traite des arts électroniques et collabore à plusieurs revues de poésie et à des collectifs québécois, français et brésiliens et à de nombreuses revues d'art. Elle a participé à des anthologies et a illustré de nombreux livres et revues de poésie. Détentrice d'un doctorat en art, elle est professeur associée à l'UQAM et commissaire d'expositions.
Judy Quinn est l'auteure de trois recueils de poésie parus au Éditions du Noroît : L'émondé (2008), Six heures vingt (2010) et Les damnés inflationnistes (2012). Son premier roman, Hunter s'est laissé couler, a remporté le prix Robert-Cliche 2012.
Danielle Fournier est née à Montréal où elle vit toujours. Parmi les livres qu'elle a publiés au Québec soulignons : Personne d'autre que l'amour et Langue éternelle (Le  Noroît), Ne me dis plus jamais qui je suis (Trois), Objets : cris et Poèmes perdus en Hongrie (VLB éditeur), finaliste du Grand Prix du Festival international de poésie de Trois-Rivières et prix Alain-Grandbois de l'Académie des lettres du Québec, et Il n'y a rien d'intact dans ma chair (l'Hexagone), finaliste du Prix du Gouverneur général. Danielle Fournier a aussi publié des récits, L'empreinte (VLB éditeur), Le chant unifié (Leméac), un essai sur la littérature et le féminin, Dire l'autre (Fides) et effleurés de lumière (l'Hexagone), lauréat des Prix littéraires du Gouverneur général, catégorie poésie. Elle a publié en France Projet d'un amour, entre autres choses, occidental (Brandes), Dans le roc, la blessure du vent (Aumage) et Je reconnais la patience de l'arbre (Tarabuste). De plus, elle a codirigé l'anthologie Lignes de métro (VLB éditeur), qui réunissait des écrivains de Belgique, de France, du Québec et de la Suisse, ainsi qu'un numéro de la revue Estuaire (Jour de marché) dont le thème était « Le chant des villes », et qui a donné lieu à un spectacle à Paris dans le cadre du Printemps des poètes, en 2006. Plus récemment, elle a fait paraître « Rêver Québec » dans la revue L'Arbre à paroles (Belgique).
Danielle Fournier a participé à de nombreux événements en lien avec la poésie au Québec et à l'étranger. Elle a été écrivaine en résidence à Saorge, en France (au printemps 2004), poète invitée par le Printemps des poètes à Grasse et à Saorge (au printemps 2004 et en 2008) et invitée à la Semaine de la Francophonie à Gênes (toujours au printemps 2004). L'été de la même année, son écriture a fait l'objet d'une présentation d'Annie Leclerc suivie d'une lecture à la Maison des écrivains à Paris. Écrivaine invitée en Hongrie, aux Universités Pázmany Péter, Piliscaba, Pécs et Szeged (à l'automne 1998, puis en 2004), elle a aussi enseigné et présenté son travail en Roumanie, à Iasi, Galati et Konstanza. De plus, elle a été invitée par La Traductière, festival franco-anglais de poésie dirigé par Jacques Rancourt dans le cadre du Marché de la poésie, au Printemps des poètes et aux Parvis poétiques (été 2005). En 2007, elle a pris part au Festival de poésie de Namur et de Bron, puis, à l'automne, elle a prononcé une conférence sur la littérature des femmes au Québec à la Technische Universität de Berlin et a participé à une lecture de poésie à Innsbruck en compagnie de Nicole Brossard. Au printemps 2008, elle était présente au Printemps des poètes à Alger et, pour la deuxième fois, au Printemps poétique de La Suze-sur-Sarthe, en France.
Elle a donné des conférences à l'Université du Québec à Montréal, à l'Université de Montréal, à l'Université de Sherbrooke et à l'Université d'Ottawa et a participé au Festival international de poésie de Trois-Rivières à de nombreuses reprises. Elle a enseigné la littérature durant plusieurs années au collège et à l'université.
Patrick Nicol est né en 1964. Il a été deux fois lauréat du Grand Prix littéraire de la ville de Sherbrooke pour Les années confuses (1996) et La blonde de Patrick Nicol (2005). En 1997, il a gagné le prix Alfred-Desrochers pour Paul Martin est un homme mort.
Poète, romancier, essayiste, critique, nouvelliste, Hugues Corriveau présente une feuille de route impressionnante, ponctuée de prix et distinctions. Il a enseigné la littérature au Collège de Sherbrooke pendant trente ans.
Michaël Trahan est né en 1984. Il a grandi à Acton Vale, en Montérégie, avant de s’établir à Montréal au début des années deux mille. En 2011, il a complété un mémoire de maîtrise sur la réception de l’œuvre du marquis de Sade dans la France de l’entre-deux-guerres. Ses recherches doctorales portent sur les limites du lisible dans le champ poétique français contemporain. Il travaille aussi à l’écriture d’un roman, Le principe d’une destruction parfaite.
Michael Delisle est poète, romancier et nouvelliste. Il est lauréat du prix Émile-Nelligan (Fontainebleau, 1987) et du prix Adrienne-Choquette (Le Sort de fille, 2005).
Louise Dupré a fait paraître des textes dans un grand nombre de publications au Québec, au Canada anglais et à l’étranger. Auteure d’une quinzaine de titres, qui lui ont valu de nombreux prix et distinctions, elle a signé huit recueils de poésie dont Noir déjà (le Noroît, 1993), Tout près (le Noroît, 1998) et Une écharde sous ton ongle (le Noroît, 2004). Elle a aussi publié des livres d’artiste, les romans La memoria (XYZ, 1996) et La Voie lactée (XYZ, 2001). Elle est professeure au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Guide des égarés - ORMESSON JEAN D' - 9782072694363 version électronique disponible
    Guide des égarés ORMESSON JEAN D' 22,95 $
  2. Couverture du livre Homo deus : une brève histoire de l'avenir - Harari Yuval Noah - 9782226393876 version électronique disponible
    Homo deus : une brève histoire de l'avenir Harari Yuval Noah 36,95 $
  3. Couverture du livre Huit montagnes (Les) - COGNETTI Paolo - 9782234083196
    Huit montagnes (Les) COGNETTI Paolo 32,95 $
  4. Couverture du livre Poids de la neige (Le) - Guay-Poliquin Christian - 9782924519295 version électronique disponible
    Poids de la neige (Le) Guay-Poliquin Christian 25,95 $
  5. Couverture du livre Un bruit de balançoire - BOBIN CHRISTIAN - 9791095438373
    Un bruit de balançoire BOBIN CHRISTIAN 29,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2017 - Gallimard Montréal