suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Les écrits. No. 138. Août 2013

Les écrits. No. 138. Août 2013

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Éditeur : Les écrits Date de parution : 19 septembre 2016 EAN13 / ISBN :

9782924558058

Couverture du livre Les écrits. No. 138. Août 2013 - Titus-Carmel Gérard - 9782924558058
feuilleter
agrandir
À télécharger Disponibilite_info
À télécharger

Ce qu’en dit l’éditeur
Ce numéro 138 de Les écrits nous fait pénétrer dans l’univers de Gérard Titus-Carmel, écrivain et peintre français de renommée internationale, et dans celui des Éditions de l’Hexagone qui célèbrent cette année leur 60e anniversaire. Tandis que le premier conjugue l’écrit et le peint « d’un même mouvement, en parallèle, sans conflit ni concurrence » (Antoine Émaz) et témoigne d’un parcours singulier, les seconds se font l’écho d’une pluralité et d’une diversité étonnantes, à l’image d’une littérature aussi jeune maintenant qu’elle ne l’était dans les années 50. Les œuvres de Titus-Carmel se mêlent ainsi aux essais et aux poèmes et proses qui lui sont dédiés, puis elles accompagnent les multiples voix qui ont marqué les Éditions de l’Hexagone, telles que Jean Royer, André Brochu, France Théorêt et Michel Gay, pour ne nommer que ceux-ci.
Biographie
Née à Montréal en 1945, Denise Desautels a publié, au Québec et à l’étranger, plus de trente recueils de poèmes et livres d’artistes qui lui ont valu de nombreux prix littéraires, notamment le prix Quebecor du Festival International de Poésie de Trois-Rivières pour Leçons de Venise (Le Noroît, 1991), le prix du Gouverneur général du Canada pour Le saut de l'ange (Le Noroît et L'Arbre à paroles, 1992), et les prix de la Société des écrivains canadiens et de la Société Radio-Canada pour Tombeau de Lou (Le Noroît, 2000). À l’automne 2004, Mémoires parallèles, une anthologie de son travail poétique — choix et présentation de Paul Chamberland —, paraissait aux Éditions du Noroît.
Alain Fleischer a fait des études de lettres, de linguistique, d'anthropologie et de biologie animale avant de se consacrer au cinéma, à l'art et à la photographie.
Écrivain, il est l'auteur d'une oeuvre désormais abondante. Il a publié, dans « La Librairie du XXIe siècle », L'Accent : une langue fantôme (2005), Le Carnet d'adresses (2008), et Réponse du muet au parlant. En retour à Jean-Luc Godard (2010).
Carole David est l’auteure d’une oeuvre qui mêle narrativité et poésie, américanité et féminité. Après avoir enseigné au niveau collégial, elle se consacre à l’écriture. Manuel de poétique à l’intention des jeunes filles lui a valu le prix Alain-Grandbois de l’Académie des lettres du Québec, et l’un des prix de l’Académie de la vie littéraire à l’aube du XXIe siècle.
Jean-Marc Desgent est né à Montréal en 1951. Depuis 1974, il a fait paraître une vingtaine de titres et remporté de nombreux prix dont le Grand Prix du FIPTR et le Prix du Gouverneur Général.
Véronique Grenier enseigne la philosophie au collégial depuis 2009. Elle a collaboré aux revues Art Le Sabord, Les Écrits, XYZ. La revue de la nouvelle, Jet d’encre et Exit ainsi qu’au projet 365/12 Valérie par Eskanazi. Chroniqueuse (Urbania et La Gazette des femmes), blogueuse (Les p’tits pis moé), parfois conférencière, parfois à la radio, elle a aussi touché au théâtre avec la pièce Moé pis toé (Festival St-Ambroise FRINGE de Montréal, juin 2015). Lauréate du prix « Coup de cœur » du Conseil de la culture de l’Estrie en 2015, elle aime le kitsch, les citations et déteste les demandes à l’Univers. Hiroshimoi est son premier livre.
Luc Bureau est originaire de Saint-Évariste en Beauce. C'est à l'Université Laval qu'il entreprend en 1965 des études en géographie, y complétant une licence et une maîtrise dans cette discipline. En 1973, l'Université du Minnesota (Minneapolis) lui confère le titre de Doctor of Philosophy. De 1971 à 2001, il enseigne la géographie culturelle et l'épistémologie des sciences humaines (géographie) à l'Université Laval. Il s'est spécialisé dans l'étude des représentations de l'espace et du temps ainsi que dans les rapports de la raison et de l'imagination dans la culture occidentale.
Cofondateur et animateur du Théâtre de l'Estoc de Québec de 1957 à 1968, André Ricard en est le directeur artistique et metteur en scène, au terme d'études à l'Université Laval (lettres) et au Conservatoire d'art dramatique du Québec. Il devient ensuite scénariste et réalisateur pour Radio-Canada (radio et film) et Radio-Québec ; il collabore en outre à des longs métrages de fiction. Il enseigne jusqu'au milieu des années soixante-dix au Conservatoire et à l'Université Laval, puis se tourne entièrement vers l'écriture. On lui décerne, en 1976, le prix de la Communauté radiophonique des programmes de langue française dans la catégorie court métrage et, en 1988, le prix de création dramatique de la Place des Arts de Montréal. André Ricard a été reçu membre d'honneur de la Société québécoise d'études théâtrales en mai 2000 et à l'Académie des lettres du Québec en 1996.
André Brochu est né à Saint-Eustache, en 1942. Il a participé à la fondation de la revue Parti pris en 1963. La même année, il devient professeur de littérature française et québécoise à l'Université de Montréal. Il a collaboré à plusieurs revues par des articles et des chroniques sur le roman et la poésie, notamment à Voix et images et à Lettres québécoises. Son oeuvre compte de nombreux recueils de poèmes, des romans, des nouvelles, des récits ainsi que plusieurs ouvrages de critique littéraire, notamment sur André Langevin et Anne Hébert. Il a reçu le prix Gabrielle-Roy pour La Visée critique (1988), le prix du Gouverneur général pour La Croix du Nord (1991) et le prix du Journal de Montréal pour La Vie aux trousses (1994). Depuis 1996, il est membre de l'Académie des lettres du Québec. Ayant pris sa retraite de l'enseignement depuis 1997, il est présentement professeur honoraire de l'Université de Montréal.
Jean Royer a cofondé en 1976 la revue Estuaire, qui reste un carrefour de la poésie québécoise. Il a dirigé les pages culturelles du journal Le Devoir, à Montréal, où il a été critique littéraire de 1977 à 1991. Il a ensuite dirigé les Éditions de l’Hexagone jusqu’en 1998. Historien de la littérature, il a publié plusieurs anthologies, dont Le Québec en poésie, chez Gallimard. Poète, il a fait paraître une douzaine de recueils de poésie depuis 1966, dont Jours d’atelier, Le Chemin brûlé, Depuis l’amour, Le Lien de la terre et, plus récemment, Le Visage des mots. L’ensemble de sa poésie lui a valu le prix Claude-Sernet en France et le prix Alain-Grandbois au Québec. Il a été reçu membre de l’Ordre des francophones d’Amérique en 1998. Jean Royer est président de l’Académie des lettres du Québec et de la Rencontre québécoise internationale des écrivains.
Michel Gay est né à Montréal en 1949. Après avoir enseigné pendant quelques années, il a surtout travaillé dans le domaine du livre : d’abord à l’Union des écrivains québécois, plus tard à l’Association nationale des éditeurs de livres, puis aux Éditions Fides. Cofondateur et codirecteur de la revue et des Éditions de la Nouvelle Barre du jour, il a aussi été longtemps directeur de la collection de poche « Bibliothèque québécoise ». Au tournant des années 1990, il a par ailleurs œuvré dans le domaine de la muséologie, notamment au Musée de la civilisation à titre de directeur des activités culturelles. Des textes de Michel Gay ont paru dans bon nombre de revues du Québec et d’ailleurs, et certains ont été diffusés à la radio de Radio-Canada. Il a publié plusieurs recueils, dont Éclaboussures chez VLB Éditeur et Calculs dans la collection « Rétrospectives » des Éditions de l’Hexagone.
Poète, romancière et essayiste, France Théoret a été membre du comité de rédaction de la revue La Barre du jour de 1967 à 1969, cofondatrice du journal féministe Les Têtes de pioche en 1976 et du magazine culturel Spirale, qu’elle a dirigé de 1981 à 1984. Elle a publié une vingtaine de titres, dont Une belle éducation, Les apparatchiks vont à la mer Noire et Écrits au noir (chez Remue-ménage). Elle a reçu, en 2012, le Prix Athanase-David, pour l'ensemble de sa carrière.
Francis Catalano est né à Montréal en 1961. Poète et traducteur, il a publié cinq recueils. Sa traduction de Didascalie per la lettura di un giornale/ Instructions pour la lecture d'un journal du poète Valerio Magrelli lui a valu en 2006 le prix John-Glassco.
qu'une lueur des lieux est son premier titre à l'Hexagone. En 2010 il a reçu pour ce recueil le Grand Prix Quebecor du 26e Festival international de la poésie de Trois-Rivières.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Lambeau (Le) - Lançon Philippe - 9782072689079 version électronique disponible
    Lambeau (Le) Lançon Philippe 37,95 $
  2. Couverture du livre Mon frère - PENNAC DANIEL - 9782072786303 version électronique disponible
    Mon frère PENNAC DANIEL 24,95 $
  3. Couverture du livre Un été avec Homère - TESSON SYLVAIN - 9782849905500
    Un été avec Homère TESSON SYLVAIN 26,95 $
  4. Couverture du livre N'essuie jamais de larmes sans gants - GARDELL JONAS - 9782896943876 version électronique disponible
    N'essuie jamais de larmes sans gants GARDELL JONAS 22,95 $
  5. Couverture du livre Vers la beauté - FOENKINOS DAVID - 9782072784873 version électronique disponible
    Vers la beauté FOENKINOS DAVID 31,95 $

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2018 - Gallimard Montréal