suivez-nous sur Facebook
english

Accueil  / Catalogue  / Essais littéraires  / Journaux intimes : de Madame de Staël à Pierre Loti

Journaux intimes : de Madame de Staël à Pierre Loti

Sur commande Disponibilite_info
Ce titre est disponible à Montréal. Nous le recevrons dans les 5 jours (week-end et jours fériés exclus) et vous l'expédierons dès sa réception. Le délai de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec le délai habituel est de un à trois jours.

Éditeur : GALLIMARD Date de parution : 30 avril 2012 Rayon : ESSAIS LITTERAIRES Format : Poche EAN13 / ISBN :

9782070438525

Couverture du livre Journaux intimes : de Madame de Staël à Pierre Loti - ANTHOLOGIE - 9782070438525
feuilleter
agrandir
Sur commande Disponibilite_info
Ce titre est disponible à Montréal. Nous le recevrons dans les 5 jours (week-end et jours fériés exclus) et vous l'expédierons dès sa réception. Le délai de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec le délai habituel est de un à trois jours.

Ce qu’en dit l’éditeur
L'écriture du journal intime est la saisie d'un état à une époque de la vie. Elle offre à son auteur un suspens dans le flux de l'existence, le point à partir duquel il peut conquérir une distance vis-à-vis de celle-ci, et un point de vue sur le passage du temps qui n'a pas de forme. L'écriture intime est rendue possible par les mutations sociales et philosophiques que connaît le XVIIIe siècle, et particulièrement par le développement d'un espace privé séparé de l'espace social. Tous ces changements sont eux-mêmes le signe d'une transformation de la conception de la personne : jusque-là prise dans un ordre social et religieux qui donnait sens à son existence, celle-ci devient progressivement un individu qui ne tient son être que de lui-même. A la différence des mémoires qui racontent le moi public et portent des valeurs collectives, l'autobiographie et le journal intime s'attachent à ce qui échappe aux échanges sociaux : au privé, à l'intime. Le XIXe siècle peut être dit « le siècle de l'intime », et le journal est la forme dans laquelle se développe cet intérêt pour l'intériorité : il affirme le primat de l'individu sur le collectif, du particulier sur le général. L'écriture du journal intime est la saisie d'un état à une époque de la vie. Elle offre à son auteur un suspens dans le flux de l'existence, le point à partir duquel il peut conquérir une distance vis-à-vis de celle-ci, et un point de vue sur le passage du temps qui n'a pas de forme. L'écriture intime est rendue possible par les mutations sociales et philosophiques que connaît le XVIIIe siècle, et particulièrement par le développement d'un espace privé séparé de l'espace social. Tous ces changements sont eux-mêmes le signe d'une transformation de la conception de la personne : jusque-là prise dans un ordre social et religieux qui donnait sens à son existence, celle-ci devient progressivement un individu qui ne tient son être que de lui-même. A la différence des mémoires qui racontent le moi public et portent des valeurs collectives, l'autobiographie et le journal intime s'attachent à ce qui échappe aux échanges sociaux : au privé, à l'intime. Le XIXe siècle peut être dit « le siècle de l'intime », et le journal est la forme dans laquelle se développe cet intérêt pour l'intériorité : il affirme le primat de l'individu sur le collectif, du particulier sur le général. Le paradoxe, toutefois, est que le réel le plus immédiat - soi-même - est celui qui échappe le plus à l'individu qui prétend l'appréhender. Le journal est le lieu de la confrontation entre la conscience et la réalité de son être, dans un ciel déserté par la transcendance. Le diariste est contraint d' « assister comme témoin » à ce qui se passe en lui, comme s'il s'agissait d'un autre, car c'est par la « description rigoureuse de ce qui se passe en [lui] » (Stendhal) qu'il peut se ressaisir lui-même tenter d'établir les causes de son propre comportement et projeter son action. Le journal montre ce qu'on n'a encore jamais vu parce que le roman ne sait pas encore le rendre : le mouvement d'une conscience, ses débats intérieurs, la banalité du quotidien ; il expose aussi ce que le roman ne peut pas donner à voir sans risque de paraître faux : l'histoire sans relief d'une existence. C’est un panorama de la plus grande époque du journal intime que nous donnons ici, en ayant le désir de contribuer de manière importante à l’histoire d’un genre littéraire moderne.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Pour une poésie impure - Melançon Robert - 9782764623343 version électronique disponible
    Pour une poésie impure Melançon Robert 24,95 $
  2. Couverture du livre Derniers tabous - Hébert Robert - 9782895185086
    Derniers tabous Hébert Robert 19,95 $
  3. Couverture du livre Roman sans aventure (Le) - DAUNAIS ISABELLE - 9782764623640 version électronique disponible
    Roman sans aventure (Le) DAUNAIS ISABELLE 22,95 $
  4. Couverture du livre Peuple et l'opium (Le) - Lévesque Nicolas - 9782895185031
    Peuple et l'opium (Le) Lévesque Nicolas 20,95 $
  5. Couverture du livre Corps de papier - Oberhuber Andrea - 9782895184423
    Corps de papier Oberhuber Andrea 21,95 $
Nos événements littéraires
  • 26-05-2015 5 à 7 poétique : Le Luxembourg au festival de poésie 2015
    Abitant trois langues dans lesquelles l'activité poétique est étonnante, le Luxembourg n'a de petit que son territoire national. Dans le cadre du Festival de poésie, le mardi 26 mai à 17h30, vous êtes conviés à une discussion stimulante animée par Pierre-Yves Soucy avec les poètes Alexandra Fixmer et Jean Portante durant laquelle seront présentés leur création poétique, leur travail éditorial au sein des éditions PHI et la question de la traduction.
    suite

  • 09-06-2015 Visite des éditions Le Tripode

    Venez rencontrer Frédéric Martin, directeur et éditeur des Éditions Le Tripode, le mardi 9 juin, de 17h30 à 19h. « Littérature, arts, ovnis » est la devise des Éditions Le Tripode, la marque de fabrique de leur catalogue. Éclectique, étrange et fascinant, il se distingue par une cohérence évidente quant à l’originalité et la qualité des textes édités, et à l’attention portée au graphisme des livres. suite

Club de lecture
Espace jeunesse
Service aux institutions

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2015 - Gallimard Montréal