suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Littérature  / Littérature hispano-ibérique  / Imposteur (L')

Imposteur (L')

Sur commande Disponibilite_info
Ce titre est disponible à Montréal. Nous le recevrons dans les 5 jours (week-end et jours fériés exclus) et vous l'expédierons dès sa réception. Le délai de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec le délai habituel est de un à trois jours.

Éditeur : ACTES SUD Date de parution : 07 octobre 2015 Rayon : LITTERATURE HISPANIQUE Format : Broché EAN13 / ISBN :

9782330053079

Couverture du livre Imposteur (L') - CERCAS JAVIER - 9782330053079
feuilleter
agrandir
Sur commande Disponibilite_info
Ce titre est disponible à Montréal. Nous le recevrons dans les 5 jours (week-end et jours fériés exclus) et vous l'expédierons dès sa réception. Le délai de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec le délai habituel est de un à trois jours.

Ajouter au panier
papier
36,95 $
pdf Cadenas Livre protégé par DRM, Cliquez ici pour plus d'info.
16,99 $
epub Cadenas Livre protégé par DRM, Cliquez ici pour plus d'info.
16,99 $
Panier
À lire
« Certaines femmes, certains hommes, ont échafaudé leur vie comme on fabrique des énigmes. La plupart demeurent les seuls dépositaires de leurs mystères, que ceux-ci reposent sur la réalité ou le mensonge. Il arrive cependant que leur route croise celle d’un curieux obsessionnel, d’un décodeur de vécu, qui s’emploiera non pas à les débusquer, mais bien à les élucider, avec tout le temps que cela suggère. C’est là la longue (et parfois fastidieuse) démarche qu’a entreprise le romancier espagnol Javier Cercas en plongeant dans l’épineux passé d’Enric Marco. Longtemps perçu par le monde entier comme un véritable héros (vétéran anti-franquiste, survivant des camps de concentration allemands, leader syndicaliste), Marco devient en 2005 l’un des imposteurs les plus célèbres alors qu’un historien révèle l’ampleur de ses mensonges. Dès lors, Cercas se met à réfléchir à un grand projet de roman sans fiction dont le centre serait Marco. Au fil de ses rencontres avec le maître manipulateur, il traque la vérité derrière les constructions de Marco. Mais le questionnement de l’autre s’élargit rapidement au questionnement de soi. En s’interrogeant sur son propre travail, Cercas en vient à toucher à des questions de dimension sociétale. Qu’est-ce que la mémoire historique? Est-il possible d’être un héros quand l’abdication est la norme? Le lecteur se retrouve alors en immersion complète dans l’histoire récente de l’Espagne et dans une foule de réflexions plus passionnantes les unes que les autres. Cela ne se fera pas sans tâtonnements, mais le résultat est saisissant.  »

extrait sélectionné

Est-il possible de coincer un menteur? On coince un menteur plus facilement qu’un prétendu boiteux, affirme un dicton espagnol; comme tant d’autres dictons (espagnol ou non), celui-ci est faux : dans la plupart des cas, on coince un prétendu boiteux bien plus facilement qu’un menteur, sans parler d’un menteur aussi habile qu’Enric Marco. Quand l’affirme Marco a éclaté, nombreux étaient ceux qui en ont déduit que, étant donné que Marco avait menti sur son séjour dans le camp de Flossenburg, il avait également menti sur tout le reste. C’est une déduction erronée qui trahit une spectaculaire ignorance de la nature des bons mensonges et des bons menteurs : les bons menteurs ne font pas seulement trafic de mensonges, mais aussi de vérités, et les grands mensonges se fabriquent avec de petites vérités […]

Ce qu’en dit l’éditeur

En juin 2005, l’histoire d’un paisible nonagénaire barcelonais fait le tour du monde : Enric Marco,  le charismatique président de l’Amicale de Mauthausen, qui pendant des décennies a porté la parole des survivants espagnols de l’Holocauste, n’a jamais connu les camps nazis. Et l’Espagne d’affronter sa plus grande imposture, et Javier Cercas sa plus audacieuse création littéraire. Avec une mise en garde à ne pas négliger : « La littérature n’est pas un passe-temps inoffensif mais un danger public. »

Biographie
Né à Caceres (Espagne) en 1962, Javier Cercas enseigne la littérature à l'université de Gérone.
Il a publié plusieurs romans.
Du même auteur
Ce livre a été associé à la Vitrine : Poissons d’avril
Ce livre a été associé à la Vitrine : Les romans en traduction en 2015
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2017 - Gallimard Montréal