suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Littérature  / Littérature anglaise  / Expo 58

Expo 58

Sur commande Disponibilite_info
Ce titre est disponible à Montréal. Nous le recevrons dans les 5 jours (week-end et jours fériés exclus) et vous l'expédierons dès sa réception. Le délai de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec le délai habituel est de un à trois jours.

Éditeur : GALLIMARD Collection : DU MONDE ENTIER Date de parution : 17 mars 2014 Rayon : LITTERATURE ANGLAISE Format : Broché EAN13 / ISBN :

9782070142798

Couverture du livre Expo 58 - COE JONATHAN - 9782070142798
feuilleter
agrandir
Sur commande Disponibilite_info
Ce titre est disponible à Montréal. Nous le recevrons dans les 5 jours (week-end et jours fériés exclus) et vous l'expédierons dès sa réception. Le délai de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec le délai habituel est de un à trois jours.

À lire
« Après McEwan, c’est au tour de Jonathan Coe, second géant de la littérature anglaise contemporaine, de nous entraîner dans l’univers de l’espionnage. Exploitant le contexte historique très riche de l’Exposition universelle de Bruxelles, tenue en l’an de grâce 1958, son roman emprunte les codes chers à Ian Fleming (James Bond) pour tricoter un récit fantasque et drolatique. Au sortir de la Deuxième guerre mondiale, un vent d’espoir, de collaboration et de paix universelle souffle sur le monde. Du moins en apparence, puisqu’en réalité les services secrets de chaque États s’affairent déjà à préparer la guerre froide, assemblés autour de deux pôles : les États-Unis et l’URSS. Thomas Foley, fonctionnaire banlieusard va se retrouver à son propre étonnement catapulté parmi cette lutte, loin de sa famille et de son quotidien bien réglé. Humour anglais, personnages fascinants et suspense obsédant font d’Expo 58 une lecture des plus agréables et qui ne pourra que vous donner envie de vous plonger dans l’impressionnante œuvre de Jonathan Coe.  »

extrait sélectionné

C’est très aimable à vous, Foley, d’être venu nous retrouver jusqu’ici, finit par dire Wayne.

-Il m’avait échappé qu’on me laissait le choix, répliqua Thomas.

-Que voulez-vous dire, cher ami?

-Nous pensions que Wilkins vous avait amené.

-Il m’a fourré dans une voiture comme un ballot de linge sale en braquant un revolver sur moi, en effet.

-Un revolver?

À ces mots, les deux hommes éclatèrent d’un rire goguenard.

-Un revolver, allons bon!
-Pauvre vieux Wilkins.
-Non vraiment, il exagère.
-Il est limite.
-Il vit dans ses fantasmes, pauvre diable.
-Il lit trop de romans, vous savez, ces romans-là…
-Je sais. Ils sont de qui, déjà?
-De Fleming. Vous en avez lu, Foley?
-Personnellement, non.
-Ils ont une influence déplorable, vous comprenez…
-Sur les types qui travaillent dans notre domaine.
-C’est de la pure fiction, naturellement. Arpenter le monde…
-En refroidissant les gens sans même leur dire « vous permettez ».
-Coucher avec une femme différente tous les soirs…

Ce qu’en dit l’éditeur
Londres, 1958. Thomas Foley dispose d’une certaine ancienneté au ministère de l’Information quand on vient lui proposer de participer à un événement historique, l’Exposition universelle, qui doit se tenir cette année-là à Bruxelles. Il devra y superviser la construction du Pavillon britannique et veiller à la bonne tenue d’un pub, Le Britannia, censé incarner la culture de son pays. Le jeune Foley, alors qu’il vient de devenir père, est séduit par cette proposition exotique, et Sylvia, son épouse, ne voit pas son départ d’un très bon oeil. Elle fera toutefois bonne figure, et la correspondance qu’ils échangeront viendra entrecouper le récit des nombreuses péripéties qui attendent notre héros au pays du roi Baudouin, où il est très vite rejoint par de savoureux personnages : Chersky, un journaliste russe qui pose des questions à la manière du KGB, Tony, le scientifique anglais responsable d’une machine, la ZETA, qui pourrait faire avancer la technologie du nucléaire, Anneke, enfin, l’hôtesse belge qui va devenir sa garde rapprochée…Coe embarque le lecteur dans une histoire pleine de rebondissements, sans que jamais la tension ne retombe ou que le ridicule ne l’emporte. Sous la forme d’une parodie de roman d’espionnage, il médite sur le sens de nos existences et dresse le portrait d’un monde disparu, l’Angleterre des années 1950, une société tiraillée entre une certaine attirance pour la liberté que semble offrir la modernité et un attachement viscéral aux convenances et aux traditions en place.
Biographie
Né en 1961 à Birmingham, Jonathan Coe est l'un des auteurs majeurs de la littérature britannique actuelle. On lui doit notamment Testament à l'anglaise, prix du Meilleur livre étranger 1996, La maison du sommeil, prix Médicis étranger 1998, et le diptyque que forment Bienvenue au club et Le Cercle fermé.
Du même auteur
Ce livre a été associé à la Vitrine : Des romans sur fond de Guerre froide
Ce livre a été associé à la Vitrine : Littérature anglaise d’hier et d’aujourd’hui
Ce livre a été associé à la Vitrine : Les 20 romans préférés de vos libraires
Ce livre a été associé à la Vitrine : La librairie Gallimard de Montréal fête ses 25 ans
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
Nos événements littéraires
  • 25-10-2017 Lancement // Maxime Raymond Bock, Les noyades secondaires

    Lancement du nouveau recueil d'histoires de Maxime Raymond Bock, Les noyades secondaires. Le libraire Sébastien Lefebvre animera pour l'occasion une causerie avec l'auteur.

    Mercredi 25 octobre, 17h30. suite

  • 26-10-2017 Causerie // Michèle Ouimet - L'heure mauve

    La librairie Gallimard vous invite à rencontrer Michèle Ouimet à l'occasion de la parution de L'heure mauve aux éditions du Boréal. Le jeudi 26 octobre à 18h. suite

Club de lecture
Espace jeunesse
Service aux institutions

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2017 - Gallimard Montréal